Notre projet

Frederic s’est réveillé un jour de novembre 2018 avec une petite idée en tête…un déjeuner avec une personne que je ne nommerai pas mais qui se reconnaîtra…et hop il m’annonce :on va partir faire le tour du monde!

Il n’a pas lu la réaction espérée sur mon visage…plutôt de la surprise, comme quelquechose de surprenant, surprenant non?!

3 nuits plus tard (en dormant très peu…) je lui dis : ok on le fait…

Voilà le commencement. Désormais il fallait se mettre d’accord sur les pays à visiter, ce que l’on souhaitait y faire, comment s’y rendre, pendant combien de temps… et ensuite vinrent les questions du type : qu’est ce qu’on fait de l’appartement, des voitures, de l’école,…

Nous avons d’abord estimé qu’il n’était pas concevable de partir avant le 1er avril. Nous avions notre date de départ. Et nous avions notre date de fin avec la fin d’année scolaire de Louis.

La liste des pays a été assez simple à définir. Même si nous n’avions pas exactement les mêmes envies, nos listes se complétaient assez bien, notamment pour faire un tour du monde. Même si, par exemple, la Corée du Sud ne me tentait pas plus que ça, ce pays était facile d’accès entre la Chine et le Japon.

Nous avons donc listé tous les pays et Frédéric s’est fabriqué une sorte de fichier Excel avec un classement des pays et des meilleures périodes.

Mais ce n’était pas fini car à force d’en parler, nous nous sommes dits que partir 16 mois comme ça ce n’était pas vraiment notre tasse de thé…nous voulions revoir notre famille, nos amis et un peu notre chienne et notre maison…et puis c’est fatigant de voyager alors il fallait que l’on se repose!!! (Comme dirait Pascal, notre voisin…en effet c’est un concept😊) Donc nous avons décidé de faire plusieurs tours.

Les tours se sont donc assez vite instaurés. Même s’il a fallu de nombreuses modifications par la suite pour que les vols collent avec le planning, l’essentiel était dessiné.

 Le tour numéro 1 sera donc dans l’hémisphère nord et le deuxième tour dans l’hémisphère sud. Le troisième est réservé au continent américain et le dernier à l’Europe.

Il ne restait alors plus qu’à gérer la vente de l’appartement, les travaux à Méjannes-le-Clap, le déménagement et l’école…trois fois rien!!!

A tout’

 

%d blogueurs aiment cette page :