J176 : Cape Jervis – Alice Springs

Ce matin c’est le grand rangement! Oh…on va rendre le camping-car et prendre l’avion…on est triste…non c’est pas vrai 😜 libérés délivrés 😂.

Donc rangement du camping-car, refaisage (j’ai bien écrit refaisage! Ce n’est pas une coquille!!!) des valises et hop direction Adélaide.

La route est sympa, on croise un kangourou qui saute sur le bas-côté, il est énorme, on se demande comment il fait pour sauter 😊, nous voyons l’océan et en arrivant dans la banlieue d’Adelaide, c’est au tour des oliviers et des vignes.

Nous arrivons à l’agence de location et rendons avec plaisir le camion. Nous avons fait beaucoup de route et sommes quand même crevés. 2800kms quand même… en 7 jours à peine… et en camping car… ça pique un peu… pas étonnant que Fred sente un peu sa jambe lourde…

Direction l’aéroport (10 minutes à pied). Nous grignotons un sandwich et comme nous sommes très en avance, nous attendons sagement dans le terminal.

Puis vol pour Alice Springs au centre du territoire. L’avion n’est pas très rempli, c’est super nous avons plein d’espace.

Au revoir les plages de l’Australie du Sud! (Australie méridionale pour le mot français mais cela traduit l’anglais South Australia).

Après seulement 1h de vol, la vue du hublot change complètement et nous survolons désormais le désert!! 🙂 avec ce qui semble être des lacs de sel.

Et quand nous commençons la descente, la vue se précise.

Il fait 33 degrés à notre arrivée! Euh c’est chaud chaud!! Mais bon on se plaignait qu’il ne faisait pas assez chaud jusque-là alors soyons contents!!

L’arrivée est étonnante car nous descendons sur le tarmac, nous sommes dans un petit aéroport en plein milieu du désert. Même l’air est chaud et surtout c’est très sec, uniquement 6% d’humidité. Incroyable! Même aux Émirats et à San Pedro de Atacama il fait plus de 20% d’humidité!!! Vous imaginez!

Nous prenons la navette locale pour aller à notre hôtel, c’est vraiment marrant, une sorte de bus pour une vingtaine de personnes avec une remorque dans laquelle nous mettons nos valises. Il y a très peu de taxi donc on se la joue local! On attend que le bus soit plein pour partir (en fait le chauffeur attend que l’aéroport soit vide. Il n’y a pas beaucoup de vols 😉). Encore une fois nous sommes touchés par la gentillesse des gens puisque le transport de Louis nous a été offert…

Voici les premières photos de cette vie désertique, il sente qu’il y ait quelques eucalyptus quand même. On verra demain.

On se marre lors de notre trajet car des gens descendent et lorsque Louis me demande si on est arrivés je lui réponds que non car notre hôtel est situé dans le centre de la ville…Fred me répond…mais en fait on est dans le centre! Oups!

J’ai oublié que nous sommes en plein milieu de nulle part et que le mot ville n’a pas le même sens qu’à Sydney…la ville est malgré tout bien développée lorsqu’on remet tout ça dans son contexte.

L’hôtel est évidemment top mais nous sommes trop fatigués pour aller profiter de la piscine. On s’installe et on repart juste dans le centre ville (oui oui il existe quand même 😊) pour acheter quelquechose à manger.

Même un coin pelouse. 🙂 Il y a aussi un petit jardin. Ça fait du verre. C’est toujours bizarre au milieu de ce sable.

Pour être honnête le centre est petit mais très bien fourni. Il y a un McDo, un KFC, un mexicain, une pizzeria, un Subway, un turc, un pub, des supermarchés (oui trois !)…bref tout ce qu’il faut!

On croise des policiers, et j’ en profite pour aller leur parler car l’ambiance de ces endroits perdus est vraiment bizarre et comme dit Cecile je parle a tout le monde depuis que nous sommes en Australie, au moins que cela serve! Le policier nous dit que la journée c’est « pretty safe », traduisez pas de problème mais pour la nuit il vaut mieux éviter… d’ailleurs on passe à côté d’un pub branché ou nous voyons un videur qui réagit au quart de tour quand des aborigènes s’approchent des tables des clients. Ambiance bizarre… il faut dire que nous n’avons pas vu d’aborigènes ou presque depuis notre arrivée en Australie – j’en parlerai dans mon billet d’humeur 🙂 – alors qu’ici c’est facile du 50-50.

On traverse un pont de ce qui semble être une rivière en tout cas, sur Google map c’est bleu… mais en fait c’est une rivière de sable…. et je confirme que de l’eau il ne doit pas y en avoir beaucoup…

On rentre ensuite à l’hôtel manger notre pizza/salade, douche et dodo car demain départ à 5:45 de l’hôtel…nous allons faire une excursion à Uluru et c’est très loin…

Ah nous avons encore changé d’heure…! Nous n’avons plus que 8:30 d’avance sur vous!

A tout’

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :