J128 : Ushuaia – croisière j4

Réveil un peu plus dur aujourd’hui, la nuit a été un peu plus agitée c’est vrai mais rien d’exceptionnel!

On se lève pour faire la visite de la salle des machines. Toujours sympa à faire. On vous le conseille si vous faites une croisière.

Nous avons eu confirmation que ce bateau était le seul bateau à passer dans les canaux comme ceci et donc à découvrir une multitude de glaciers magnifiques!

On part ensuite en zodiac pour faire la visite du fjord Agostini et plus particulièrement du glacier Condor pendant un peu moins d’une heure. Alors nous sommes bien couverts, heureusement!!! 8•C dehors et le soleil se cache… et il pleut! On a encore vraiment cette impression du bout du monde. C’est très beau!

Ce glacier perd plusieurs dizaines de mètres par an et il a perdu en 60 ans plus de 4kms!

La sortie en zodiac se fait avec un pilote que nous avons eu plusieurs fois, il navigue au milieu des blocs de glace à bonne vitesse. Sous la petite pluie de Patagonie, qui se transforme avec la vitesse en petits pics de glace… nous sommes très couverts et lui n’a même pas de capuche et le visage complètement exposé, un warrior! 🙂

Nous l’appelons El Jefe! Le chef en espagnol! 🙂

Il nous amène au pied du glacier, c’est magique! Cette croisière est très bien organisée, tout va crescendo! Nous nous approchons de plus en plus près des glaciers!

Il y a une cascade encore au pied du glacier, vous pouvez la voir sur la droite! Magnifique! La navigation sur le zodiac est très sympa mais nous sommes crevés avec les conditions climatiques! Le vent, la pluie, le froid. Tout ça pique un peu mais c’est pour la bonne cause!

Ce glacier a une particularité, même s’il est situé sur la cordillère de Darwin, il n’est plus lié au champs de glace principal Darwin. Il s’en est détaché il y a très longtemps… la guide nous apprend aussi qu’avec le réchauffement climatique les températures l’été atteignent des records dramatiques. Autant l’hiver, la proximité de la mer et la faible altitude font que la température dans cette zone ne descend que très rarement en dessous de 0•C. Les températures d’été enregistrées notamment la saison passée sont montées plusieurs fois à plus de 25•C voire même plus de 30•C. Une catastrophe pour cette zone qui n’est absolument pas faite pour subir de si gros pics de chaleur.

Les cascades sont dues au fait que le glacier fond. Elles sont énormes l’été.

Ces glaciers sont tempérés (c’est à dire une température à 0•C contrairement par exemple à ceux de l’Antarctique qui sont des glaciers froids).

Il existe selon notre guide plus de 1500 glaciers en Patagonie mais que quelques champs de glaces principaux qui datent de la dernière époque glacière.

On comprend mieux pourquoi nous avons croisé l’équipe de France de ski à Ushuaia, contrairement aux glaciers en Europe qui fondent tous et qui ne permettent pas de skier dans des conditions hivernales optimales. Là on vous confirme on est bien en conditions hivernales! 🙂

Au retour, nous avons droit à une présentation sur les pingouins de Magellan, les mêmes que ceux que nous avons pu voir dans la Péninsule Valdés. Cette présentation est faite car demain nous allons visiter, juste avant de quitter le bateau pour notre dernière excursion, l’île Magdalena un peu plus au nord de Punta Arenas. On y apprend plein de petites choses sur ces petites boules de poils, Louis est conquis et est très concentré.

Cet après-midi direction le Glacier Aquila qui est juste à côté de celui visité ce matin. Alors lui non plus ce n’est pas son vrai nom mais tout le monde l’appelle comme ca, décidément c’est une habitude… Mais cette fois nous ne restons pas dans le zodiac. Nous sommes débarqués sur la « plage » et marchons le long de l’eau pour atteindre le glacier et se retrouver face à lui. C’est encore magnifique. On profite de notre dernier glacier!… 😦 et oui…

On voit beaucoup plus de flore que dans nos dernières excursions et beaucoup de coquillages.

La flore est composée principalement d’algues sur la plage, donc certaines pouvant atteindre plus de 15 mètres. Nous en trouvons 4 différentes dont celles que nous connaissons tous, celle qui sert de gélatine dans les yaourts ou bien encore celle qui sert à faire les sushis! 🙂 et celle qui donc peut atteindre 15metres, elle est surprenante parce qu’elle s’attache au sol avec une espèce de ventouse et elle a des cousins d’air intégrés, ce qui lui permet de faire comme une liane qui flotte et permet sa photosynthèse! Bluffant.

On voit aussi du céleri! 🙂 et surtout une plante qui s’appelle le faux romarin parce qu’elle ressemble au romarin. 🙂 Par contre qu’en apparence, pas du tout en odeur ni en goût. C’est évidement les européens en arrivant ici qui ont donné ce nom!

On voit toujours les mêmes arbres évidemment même s’ils sont beaucoup plus gros et grands! Ils forment une forêt comme nous l’entendons tous normalement.

Nous voyons également beaucoup plus d’oiseaux, des cormorans de rocher (car ils font leurs nids dans les rochers), une espèce d’oies sauvages qui sont toujours pas deux et vivent ensemble toute leur vie et également des canards sauvages.

Une belle collection de coquillages également, ce qui ravit Louis.

L’excursion a duré plus de deux heures et demi.

Ce soir c’est le dîner du capitaine, le dernier repas à bord! Déjà et ouf heureusement nous allons faire la diète pendant des jours pour se remettre! 🙂

A tout’

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :