Petit billet d’humeur sur l’Argentine

Et revoilà notre petite tradition des billets d’humeur!

Avec le début en fanfare de ce T2, très facile de choisir les thèmes de ce premier billet… la crise qui bouleverse les Argentins et la sécurité à Buenos Aires.

Notre hotel est situé sur la place du Congrès et à une rue de la place mayo, la place face au palais présidentiel, c’est donc un lieu stratégique pour les manifestants qui se font entendre en ce moment à Buenos Aires.
Après l’Algérie et Hong Kong, nous nous trouvons donc une nouvelle fois au beau milieu de manifestations. Celles de Buenos Aires contrairement à celles des gilets jaunes en France ou bien encore celles d’Hong Kong sont pacifiques, les affrontements sont négligeables si on en croit les informations officielles et pour les avoir vécues nous pouvons vous confirmer que c’est le cas.

Je ne connais pas assez le contexte de l’Argentine pour vous écrire des tartines sur ce que les gens vivent, par contre nous sommes tombés sur de très bons articles et notamment un sur le journal le Point qui reprend les principaux thèmes du problème actuel. Autant vous dire que le plus parlant pour tout le monde sera l’inflation du pays, toutes les personnes qui connaissent l’Amérique du Sud et les pays en développement en général ne seront pas surpris pas des inflations annuelles proches des 10% voire supérieurs dans certains cas… énorme!! Les Argentins actuellement vivent une période d’inflation colossale, ils viennent de subir une inflation sur 12 mois de plus de 50%!!!! Imaginez le chamboulement que cela peut créer pour les habitants de ce pays et les traumatismes que cela peut engendrer.

Je suis choqué par le contraste saisissant entre les infrastructures présentes dans le pays (bus, route, etc…) et la pauvreté de ce pays. Vous voyez des bus de partout, de belles routes, de beaux immeubles mais il n’y a plus d’argent. Je ne crois pas avoir déjà vu dans aucun pays traversé un tel contraste. Énormément de commerces sont fermés, quelque soit le quartier de la ville.

Petite parenthèse de comparaison de ressenti avec son voisin géant le Brésil.

La difference avec le Brésil en tous cas la ville d’Iguaçu est impressionnante, l’Argentine qui est un pays bien moins riche au total, le PIB argentin est plus de 3 fois plus petit que le PIB brésilien… par contre le PIB par habitant y est plus élevé (un ratio d’environ 1.3). C’est donc que les chiffres confirment notre ressenti le niveau moyen de la richesse du pays est plus élevé en Argentine qu’au Brésil, moins d’inégalités apparentes, c’est vraiment flagrant.

Petites anecdotes qui confirment ce ressenti, Apple (oui je sais encore, mais je cherche un nouveau portable) n’a que 2 Apple stores dans toute l’Amérique du Sud et ils sont tous les 2 au Brésil! La où sont les clients. Et aussi comme nous l’a fait remarqué Louis, qui fait de plus en plus attention à son environnement, il y a beaucoup plus de belles voitures (Porsche par exemple) au Brésil contrairement à l’Argentine.

Reprenant notre sujet des manifestations, petite anecdote qui en fera sourire quelques uns, les pancartes dans les manifestations font beaucoup référence à Évita! Éva Peron en l’occurrence, la femme du président Peron qui était issue du peuple contrairement à tous les dirigeants de ce pays (et des autres d’ailleurs…). Cela avait fait l’objet d’un film remarquable dans lequel le rôle d’Evita était joué par Madonna. Cela montrait bien les difficultés qu’elle avait à défendre le peuple contre la classe dominante de ce pays.

Peron a été le premier président élu démocratiquement d’Argentine et il l’a été à 3 reprises. Encore inégalé à aujourd’hui.

La période est la fin de la première moitié du XXème siècle.

Nous continuerons à vous donner des informations sur ce grand pays que nous allons traverser dans tout sa longueur de Iguazú au nord à Ushuaia au sud.

Concernant la sécurité… bon autant vous dire que je n’ai pas posté ce billet trop tôt sinon la frustration de la mésaventure que nous avons vécue au tout début aurait été trop présente.

Bon nous ne nous sommes jamais sentis en insécurité dans cette ville même si c’est vrai que les stigmates de la pauvreté et de la crise sont partout. Et ce qui nous est arrivé aurait pu arriver n’importe où. Après il ne faut pas être bête et ne pas s’éloigner du centre et des quartiers touristiques. Et si vous le faites, soyez vigilants et s’il devait se passer quelque chose regarder votre agresseur partir en lui criant dessus si vous voulez mais ne le suivez pas! 🙂 Les quartiers vraiment sensibles à BA ne sont pas légion donc ça devrait le faire. Quelques ghettos en périphérie et si vous allez vers la reserva ecologica, ne continuez pas votre chemin. Enfin, attendez de visiter les quartiers populaires en journée et le week end. Boca par exemple était très sympa le week end. Encore une fois, vous ne risquez pas grand chose, au moins pas physiquement si vous respectez ces règles basiques!! Les seuls problèmes sont lorsque les victimes se rebellent et cela peut dégénérer. Cela arrive rarement avec des touristes étrangers mais malheureusement cela augmente beaucoup en ce moment et cela semble assez fréquent entre eux. C’est très cher payé de s’en prendre physiquement aux touristes mais la crise actuelle les pousse quand même à le faire de plus en plus. C’est une information relayée par le ministère des affaires étrangères et par la police en local.

Donc soyez vigilants et n’oubliez pas que vous êtes dans un pays d’Amérique du Sud quand même même si ce n’est pas Rio ou un pays du nord de l’Amérique du Sud où d’Amérique centrale. Ne jouez pas les durs, ça ne sert à rien. Ils sont certainement plusieurs à regarder la scène comme nous a expliqué le policier, donc vous ne gagnerez pas, à part peut être des problèmes plus graves…

Exemples sur l’insécurité ambiante, le chauffeur de taxi ferme le taxi même quand nous chargeons les bagages. Une personne à l’allure peu sympathique s’approche de moi alors que je finissais de fumer une cigarette avant de rentrer dans le taxi, et le chauffeur se méfiant n’est pas rentré dans la voiture et m’attendait alors que nous étions devant l’hôtel…

Petite illustration en photo de la protection des maisons des quartiers sympas dans la région. Fils barbelés + fils électriques + haute clôture… la totale!

A tout’

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :