J112 : Buenos Aires

La journée avait bien commencé 😉

Après une bonne nuit de sommeil, un bon petit dej’, Louis a travaillé et nous avons pu assister en live à la manifestation géante sur la place du congrès, de la terrasse de l’hôtel!

Étonnant mais cela nous a permis d’expliquer à Louis pourquoi ils manifestaient et plein de choses en lien avec cela.

Nous quittons l’hôtel vers midi et allons vers le quartier de Puerto Madero. C’est un quartier récent en plein développement, le contraste est saisissant avec la population qui manifeste de l’autre côté du centre ville.

Nous trouvons une sorte de gargote qui nous fait des sandwiches typiques et tout le monde se régale. Le ciel est bleu, il fait beau sans que ce soit trop chaud, bref la journée idéale pour balader.

Nous poursuivons notre chemin en longeant la réserve écologique de la ville et découvrons des statues de grands sportifs argentins, dont notamment Fangio!!! Les autres j’avoue ne pas connaître que ce soit en tennis ou en basket…

Louis souhaite visiter la réserve donc nous entrons et faisons un tour d’environ 4 kms, c’est agréable, nous croisons divers types d’oiseaux et allons jusqu’à l’océan atlantique.

Normalement vous commencez à vous lassez de lire et vous vous demandez où sont les photos…eh bien comme dirait Fred c’est la merde. Il n’y en aura pas pour aujourd’hui car on nous a volé son téléphone portable à l’arraché devant la réserve…

Un mec en vélo lui a totalement arraché des mains alors qu’on était en train de regarder où nous devions aller… comme on est cons (oui à ce stade pas d’autres mots!) on décide de se lancer à sa poursuite…je vous entends marmonner d’ici qu’on est fous. Je vous confirme!! Par chance au moment où Fred entre dans une sorte de no man’s land (pire qu’une cité c’était une vraie zone de non droit) un homme l’arrête pour qu’il n’entre pas et un prêtre à l’entrée d’une ruelle vient aider de monsieur et ils appellent aussitôt la police qui est postée juste à côté.

Heureusement car évidemment (mais nous l’avions oublié…la faute au premier tour qui s’est trop bien passé…) nous sommes en Amérique du Sud et ici ils ne sont pas tendres… le policier dira à Fred qu’ici il ne faut pas faire ça, il ne faut pas non plus sortir du centre ville…en fait ce n’est pas très touristique et ici les « riches » doivent rester dans l’hyper centre…

Donc la police arrive quelques minutes après mais trop tard et surtout même eux n’entrent pas dans cet endroit de non droit malgré les demandes de Fred d’y aller…ils nous y empêchent formellement et ils nous accompagnent en voiture jusqu’au commissariat le plus proche (la voiture comme dans les films avec une grille au milieu et pas de poignées aux portes…). De toute façon ils ne veulent plus nous laisser sans nous sortir du quartier en voiture. Il y a pas mal de gens qui maintenant se sont rassemblés autour et qui sortent des petites ruelles. Pour vous donner une idée de l’endroit, il n’y a pas de goudron au sol, les routes sont de la terre au milieu d’immeubles et maisons non finies avec des murs éventrés.

Là c’est un peu le sketch…comme chez nous quoi 😥, Louis nous a dit « mais ce ne sont pas de vrais policiers ils n’arrêtent pas de parler entre eux et de rigoler, ça me fait penser à Taxi 5 » on lui a répondu que si justement c’est bien à leur comportement qu’on était sûrs que c’était des vrais 😊 Désolée pour les vrais policiers mais on était vraiment dans les films où ils posent toujours les mêmes questions et tapent le PV avec des moufles…

Bref deux heures après ils nous ramènent enfin à notre hôtel…nous sommes tous épuisés et un peu traumatisés.

Cette mésaventure aurait pu nous arriver n’importe où même à Paris. Mais comme dirait les policiers ailleurs vous ne risquez pas de vous faire tuer…ici oui…nous avons appris que le suspect et sa bande (qu’ils connaissent évidemment bien) avaient déjà fait de la prison pour meurtre. Tous les policiers basés dans cet avant poste avaient un gilet pare-balles et ne semblaient clairement pas rassurés.

Merci donc au monsieur qui a empêché Fred d’entrer dans le no man’s land, il lui a peut être « juste » sauvé la vie.

Bon, ma participation ce soir est limitée, sacrément énervé de m’être fait avoir comme un bleu. Mais comme le dit Cécile, la faute au T1 qui s’est très bien passé! Je me rappelle de nos premiers jours dans le T1 où je tenais mon portable fermement et regardais autour de moi quand je le sortais. Là je n’ai même pas vu qu’il y avait un mec en vélo qui apparemment est passé derrière nous avant de passer à toute vitesse devant nous pour me l’arracher des mains. J’ai quand même réussi à le courser et à ne pas trop me faire distancer sur 300 bons mètres. Ça fait du bien d’avoir repris un peu le sport… mais c’était inutile. Comme le dit Cécile de toute façon heureusement…

Donc conclusion du jour, nous sommes en Argentine et à part dans les lieux touristiques où vous pouvez avoir droit aux pickpockets mais pas de violence armée car cela est trop cher payé pour eux apparemment , il faut faire très attention. Avec en plus la crise que connaissent les Argentins depuis 1 an qui atteint un niveau dramatique, et met des familles entières à la rue, tout cela ne s’arrange pas. Donc nous allons rester dans la centre ville à Buenos Aires et profiterons des grands espaces une fois sortis du risque des ghettos de Buenos Aires. (L’autre option est de ne pas être bête et de faire attention avec son portable en public…).

A tout’

5 commentaires sur “J112 : Buenos Aires

  1. Effectivement en 110 jours vous avez jamais été eu comme tout bon touriste par des pickpockets, il fallait bien que ça arrive. C’etait même surprenant que ca ne soit pas encore arrivé ! Reprenez le moral, la piqûre de rappel est faite, c’est bon vous êtes vaccines pour tout le T2 🙂 ça va être cool la suite 🙂

    J'aime

    • Salut Lionel,
      Tu as 100% raison, un peu dur de se résigner à notre impuissance mais c’est la règle du jeu… on reprend le fil du voyage avec de bonnes habitudes de précaution sans devenir parano.
      Merci pour ton commentaire qui reflète exactement notre état d’esprit.
      Show must go on! 🙂

      J'aime

  2. Coucou À Tous les Trois
    J’en étais restée à l’article sur votre arrivée à Buenos Aires…mais maintenant que je viens de lire le deuxième j’en ai les frissons! Je ne connais pas les pays que vous allez traverser mais ça commence fort! S’il te plait, Fred, fais attention et tiens toi à la bonne résolution que tu prends en fin d’article! Continuez sur ce nouvel itinéraire à nous faire « frissonner »…..mais de joie et de plaisir!
    Gros gros bisous à vous et un spécial pour Loulou!
    Maman et Mamie

    J'aime

    • Coucou Mum,
      Pas d’inquiétude on va faire attention, on s’est remis en mode balade/tour du monde/vigilants.
      Ca a au moins permis de montrer à Loulou ce qu’il ne fallait pas faire si un jour il y avait un problème. 🙂
      Gros bisous
      Nous 3!

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :