Petit billet d’humeur sur la Russie

Nous commençons donc la visite de ce grand pays par sa taille et son histoire par Saint Petersbourg. Notre choix de commencer par cette ville a d’abord été logistique, mais il se trouve que c’est très bien d’un point de vue historique. Saint Petersbourg était en effet la ville des Tsars/Empereurs de Russie depuis Pierre Ier et on ressent que la ville a été puissante à une époque un peu plus lointaine, aujourd’hui c’est un musée à ciel ouvert et tout se passe maintenant à Moscou!
Ensuite ce sera donc direction Moscou la capitale, centre culturel et économique de la Fédération de Russie et enfin la Sibérie!! Oui oui et cette dernière étape était attendue par tous les deux car on a l’impression d’aller au bout du monde sur les traces de Michel Strogoff. 🙂 (Oui Mum, promis je ferai lire ce livre à Louis comme je l’ai fait petit mais 9 ans c’est un peu tôt pour Jules Verne).

En conclusion, j’étais très curieux de ce pays et ne suis pas déçu de ce que nous avons vu! Parfois surpris vous le verrez, et surtout je ne m’attendais pas à me dire que je pourrais vivre en Russie, mais honnêtement sans problème! Bon ok plus à Moscou que dans les autres villes a priori mais vraiment sans problème.

Voici donc quelques ressentis que je voulais partager avec vous :

La nourriture :

Pour être fidèle à mes commentaires, on commence par la nourriture. 🙂 Une grande partie des produits alimentaires de base est fumée… que ce soit, de la viande, ou du poisson. Cela aide certainement à cacher une qualité pas complètement au top et permet également de garder les produits plus longtemps.

Ce point sur le fumé est encore plus valable à St Petersbourg et Irkoutsk car une fois arrivé à Moscou, on change complètement de standing de quartier, c’est vraiment un très beau quartier et du coup les supermarchés sont hors de prix mais vendent de la top qualité. Et là, on se rend compte par exemple que le poisson est fumé comme chez nous et non pas trop comme on a pu l’avoir à Saint Petersbourg dans un quartier lambda apparement… 😉
Un pays historiquement anti-capitaliste et surtout anti-américain…

Alors là, si Lénine et Staline voyaient ce que leur pays est devenu, je ne suis pas sûr qu’ils valideraient l’ultra présence, voire l’omniprésence des marques américaines de partout dans le pays. Lorsque vous arrivez dans un endroit un peu populaire et/ou touristique vous vous rendez vite compte que les premiers restaurants que vous verrez sont des Burger Kings, des Mc Donalds, des KFC ou encore Pizza Hut, autant dire qu’il y a des restaurants américains de partout, partout…. et dans toutes les villes!!! c’est aussi le cas en Sibérie, au milieu de ce pays immense. Vous aurez du mal à trouver plein de choses mais pas ce qui est américain. Ah oui une exception à mon grand désespoir il n’y a pas d’Apple store mais c’est bien la seule marque américaine que vous aurez du mal à trouver… 😦

 

Le contact avec les Russes… 

Alors c’est bien connu, le Russe est chaleureux et très enjoué… 🙂 On connait tous leur réputation et après la visite de ces 3 villes, on peut vous dire que ce n’est pas si simple!!

Premier problème le niveau d’anglais est comment dire quasi nul, et ne vous attendez pas à ce que ce soit mieux avec les jeunes, ce n’est pas le cas… mais alors vraiment pas du tout. Et je pense que c’est la première des raisons qui font que les Russes ne viennent pas vers vous pour parler… Par contre dès que vous rencontrez quelqu’un qui parle anglais et même seulement un peu, ils sont adorables et serviables. Les deux personnes qui nous ont acceuilli dans leurs appartements parlaient soit très bien français, soit anglais et elles ont toutes les deux étaient adorables avec nous, très attentives à toutes nos demandes voire même proactives!! En conclusion, c’est beaucoup mieux et plus facile quand ils le veulent mais ne vous attendez pas à de la compassion pour les touristes en général, même aux guichets des lieux tourisitiques ils vous tendent un papier qui vous donnent les tariffs et aucun autre échange… Une seule exception pendant tout le voyage, au guichet du Kremlin! 🙂

Et un point important, lorsque vous vous entendez sur quelque choses et en particulier sur un prix avec un Russe, il n’y a aucune discussion au moment du paiement, aucune demande particulière!!! et ca après les pays traversés, cela fait du bien… 🙂

 

Pneus cloutés

Premier jour arrivés en Russie, je fais la réflexion qu’ils pourraient mieux gonfler leurs pneus, ca fait un bruit pas très net… mais en fait pas du tout!!! C’est juste qu’ils ont encore les pneus cloutés 🙂 en fait, l’hiver vient de finir et la nuit la température est toujours négative parfois donc il suffit de vivre un peu à l’extérieur de la ville pour que ces pneus soient toujours nécessaires!! On comprend pourquoi aussi le bitume de leur chaussée n’est pas le même que le nôtre, il est plus rugueux, certainement plus résistant au froid et aux agressions des clous des pneus.

 

La conduite :

Premier sentiment sur les Russes au volant. Après être passés par quelques pays africains avant, nous sommes préparés à vivre les excès des Russes. En tous cas, c’était la réputation que j’avais d’eux. Conducteur agressif, adepte du « Road Rage », comportement violent au volant qui consiste à se rendre justice soi-même quand une personne fait un écart plus ou moins dangereux… c’était ce à quoi je m’attendais, mais en fait pas du tout!! Pas en centre ville du moins. Les Russes ne rigolent pas avec les passages cloutés, dès qu’ils voient une personne qui commence à traverser, ils bloquent immédiatement; nous avons même assisté à une scène pendant laquelle un automobiliste semblait se faire engueuler et klaxonner par un autre car il dépassait sur le passage piétons…

C’est vrai que cela se dégrade un peu quand vous sortez de la ville, quand nous sommes partis d’Irkoutsk pour faire les 70 kms qui nous séparaient du lac Baïkal, quelques voitures nous ont doublés de manière un peu brutale… mais ça va, après le Maroc et l’Égypte, cela passe comme dans du beurre… 🙂

 

La fierté des Russes: 

Comme nous l’a confirmé Benoit, le restaurateur, les russes ne sont pas des gens fiers. Ils ne sont pas fiers par exemple de ce qu’ils produisent (la vodka), ils ne sont pas fiers de leur pays mais par contre ils sont uniquement patriotes. Le 9 mai par exemple est un jour très important pour eux. Nous avons vu des préparations d’événements dans chaque ville que nous avons traversée et surtout on peut souvent voir des évènements avec des enfants plus ou moins jeunes en tenue de militaires… alors que chez nous cela ne ferait pas très bon genre, cela semble être complètement admis voir encouragé en Russie.

Petits détails qui font sourire, les codes d’entrée de l’immeuble à Saint Petersbourg était 1945 et le code du wifi de notre appartement à Saint Petersbourg est l’armistice 🙂 ,  des signes qui ne trompent pas.

 

La propagande du gouvernement et la radicalisation :

Nous avions mis en avant la radicalisation d’Erdogan en Turquie, et malheureusement cela se ressent aussi en Russie. Comme nous avions été choqués d’avoir un appel à la prière en plein milieu de notre visite de Sainte Sophie à Istanbul, nous avons été gênés par la célébration de baptême en plein milieu de notre visite des cathédrales de la Russie. Evidemment quand on visite un lieu de culte gratuitement, on doit s’attendre à ce que nous ne soyons que tolérés et donc que nous devons être discrets. Mais quand nous payons pour visiter et en plus cher, alors je ne m’attends pas à me retrouver en plein milieu d’une célébration… et que cette dernière soit une célébration chrétienne ou musulmane ne change pas grand chose…

Du coup on ne peut donc s’empêcher de faire le parallèle entre les deux pays que nous visitons l’un après l’autre en plus.

Je me rappelle d’une discussion avec ma belle soeur qui me disait que même si Poutine n’était pas le plus grand des démocrates, cela n’était pas le plus important pour la Russie. Ce qu’il fallait, c’est qu’il tienne d’une main de fer cet immense pays par la taille et par les cultures différentes qui le composent. On le ressent clairement avec notre venue en Sibérie, et je comprends mieux maintenant notre discussion Comment faire en sorte qu’un lien fort existe entre d’une part les Sibériens, en 4×4 et vieilles doudounes, avec un faciès très asiatique et d’autre part, les Moscovites, en Chanel et talons aiguilles sortant de la dernière Porsche, avec une apparence complètement européenne (causasien pour être précis, rendons à César ce qui est à César).

 

La Sibérie :

On retrouve beaucoup l’atmosphère que nous avions ressentie en Alaska, avec des populations qui doivent affronter des météos extrêmes. De plus, comme en Alaska, on pourrait penser que ces populations sont coupées du monde mais en fait pas complètement car leurs capitales respectives ont besoin de les voir se développer et exister pour faire rayonner leur présence et leur commerce dans leur zone, en l’occurence dans toute l’Asie pour la Sibérie.

Petite anecdote pour Irkoustk : Au temps de l’ URSS, cette ville était en fait l’un des endroits préférés pour envoyer les prisonniers au « bagne », si ceux la n’avait été que des criminels lambda, cela n’aurait peut être rien donné de particulier mais comme il y avait aussi beaucoup d’opposants au régime, donc des politiques, des artistes qui ont fait en sorte qu’Irkoutsk devienne un véritable lieu culturel important, et du coup un lieu économique important dans le développement de la Sibérie. 

 

Les WC

Je sais que maintenant vous vous attendez à une remarque sur les WC…mais rien à signaler de ce côté là pour la Russie! Peut être une petite surprise de ce côté là en Chine, suspense… 🙂

 

 

Voilà pour ces petites choses de la vie sur place en Russie que je voulais partager avec vous! A très vite pour parler de la Chine!

Ah oui quelques derniers petits détails :

  • ne cherchez pas le 0 ou le rdc, leurs immeubles commencent au 1 … 🙂 et pour info on écrit ce petit billet de Chine et c’est pareil! 🙂
  • vous pouvez régler vos achats en CB très souvent donc inutile de prévoir trop de cash.
  • ne prenez jamais de taxi qui vous attendent à la gare, même quand ils vous montrent une carte de taxi… en fait le mot taxi ne semble pas être protégé comme dans la plupart des pays… il faut donc demander aux guichets des aeroports ou prendre un taxi avec le sigle taxi sur la voiture pour éviter tout risque.

 

A tout’

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :