Petit billet d’humeur sur Istanbul

Voici donc la première partie de mon petit billet sut cette ville qui je ne vous le cache pas nous a beaucoup plu, mais à en croire les messages que nous avons reçus cela se sentait dans nos articles. 😉

Pour commencer je vais d’abord vous parler de tous les petits trucs que j’avais en tête et j’essaierai de me lancer dans une deuxième partie dans mon exercice de café du commerce en essayant de ne pas être trop caricatural…

 

La sympathie de la population locale :

Les gens ne parlent que très peu anglais mais ils essaient néanmoins d’échanger avec vous; ils ne sont pas agressifs du tout, toute référence à l’Égypte serait fortuite… C’est d’ailleurs assez surprenant l’ouverture que ces gens ont et leur volonté de discussion sur des sujets sensibles comme la religion et la politique. Petit cas pratique pour tester leur sympathie – et là je sens que cela va rire… – j’ai oublié le premier jour mon portable dans le Uber qui nous a amené de l’aéroport à l’hôtel. Alors comment vous dire, premier jour j’étais très énervé contre moi et donc j’ai dit à Cécile, on attend de savoir comment va se passer la suite, car j’avais espoir de le retrouver… ouais c’est ça « cours Forest, cours ». Et en fonction de la fin de cette histoire, on verra le ton à donner, humoristique ou pathétique… Donc j’ai oublié mon téléphone portable français dans le Uber, normalement je ne le sors pas de mon sac, mais là comme vous le savez c’était le fameux vol à 3h00 du mat et donc bizarrement dans la voiture nous nous sommes endormis… Je m’en rends compte assez rapidement à l’hôtel en déballant les affaire et assez rapidement je suis quasi persuadé qu’il est dans le Uber. Là je descends fumer une cigarette, pas bien…, pour me calmer et essayer de contacter le chauffeur. Je n’avais jamais eu à le faire, donc je galère un peu mais je trouve. J’explique cela à la jeune fille de la réception et là ni une ni deux, elle prend son téléphone et essaie d’appeler avec moi, cherche sur internet le contact pour appeler « cousin Ub » en Turquie etc… Elle passe plus de 30 minutes à m’aider! Trop sympa, ca commence bien malgré le fait que je m’en veuille toujours beaucoup! Là on essaie d’appeler mon téléphone qui était branché et je le savais car je venais de le faire juste avant de rentrer dans la voiture; et là le portable est débranché… donc je sais que quelqu’un l’a trouvé et a priori je vais avoir du mal à le retrouver… donc je laisse plusieurs messages écrits au chauffeur qui ne me rappelle pas. Je contacte donc aussi « Cousin Ub » directement et lui laisse tous les détails, tout en étant très gentil… 3 heures après ça commence à me monter, et là je passe à l’attaque, le statut d’Uber en Turquie étant plus que border line puisqu’il a été déclaré illégal par Erdogan qui voulait une nouvelle fois se démarquer des européens… j’essaie d’en profiter et les menace de porter plainte car j’ai la preuve que mon portable était dans sa voiture car je l’ai géolocalisé et patati et patata… et là comme par miracle, 10 minutes après message d’ Uber qui me dit on a retrouvé votre portable, le chauffeur à qui j’avais laissé 10 messages par l’intermédiaire de l’appli me donne même son numéro de portable pour le rappeler. 🙂 Avec l’aide des personnes de la réception, le rendez vous est pris, il va me ramener mon portable!!! Yououhhh !!! 🙂  Et cela m’a coûté le prix d’une course de taxi intra muros, donc 50TRY, environ 8 euros… 🙂 la réception a tout géré, ils ont été au top!! Donc conclusion, n’hésitez pas à faire les démarches si vous avez oublié un truc dans un Uber, sur un malentendu ça peut marcher comme dirait Jean Claude Dusse.  🙂 Donc tout se finit bien, mais j’ai quand même failli perdre mon téléphone portable moins d’1 mois après être parti, le boulet… espérons que cela me serve de leçon…

 

La nourriture :

La nourriture y est très bonne, en bon méditerranéens que nous sommes, nous avons bien profité. Après avoir été au régime sec de crudités en Égypte pour éviter tout risque de tourista, charmant… 😦 nous avons bien profité des légumes cuits et crus communs à tous les peuples de la méditerranée. Cela passe par des crudités en entrée, à tous les légumes du soleil cuits comme par exemples les aubergines!! 😉 Mon légume préféré, vous me direz pas de chance, même quand j’aime un légume c’est le plus gras… 🙂 Tant pis, on a bien profité, c’était excellent, on en a pris à toutes les sauces et notamment en Moussaka!!! une tuerie. On vous donnera quelques adresses sur les restaus à Istanbul très prochainement. Du très beau restau de viande sympa avec vue sur le Bosphore et Sainte Sophie – merci Yann 😉 – aux petits restaurants « self » qui grouillent un peu partout mais pour nous 2 autour de la place Taksim qui ne payent pas de mine, mais qui sont très bons! Vous vous régalerez sans vous ruiner.

Grâce à Yann – encore une fois 😉 – nous avons également vu quelque chose d’assez inhabituel… même pour nous qui sommes nés dans une ville de marins pêcheurs (ok, le temps de la criée n’est clairement pas à son apogée à Marseille mais quand même…) nous marchions le long du port en contre-bas de la tour Galata au milieu des poissonniers qui semblent, à en croire l’abondance de poissons sur leurs stands, ne doivent pas beaucoup connaître la crise. Ce quelquechose de pas banal est l’ultra fraîcheur des poissons sur le port d’Istanbul, en fait une partie des poissons bouge encore!! Ils les mettent dans de gros bacs qui sont directement connectés avec l’eau du Bosphore, et du coup on les voit tout frétillants! Cela donne envie, on regrette de ne pas être en appart pour nous les cuisiner directement, voire si on avait un petit barbecue pour se les faire griller! Bien joué les Turcs !! 😉

 

La propreté de la ville :

Les Turcs d’Istanbul sont clairement des occidentaux/européens dans leur mode de vie, leur nourriture (comme nous l’avons vu plus haut) et même leur apparence. Nous nous sommes sentis très à l’aise tout le temps. La ville est magnifique, les rues sont propres pour une ville du pourtour méditerranéen 🙂 c’est sûr c’est pas Copenhague… mais heureusement pour nous d’ailleurs. 🙂 Question de point de vue et d’habitude.

La pollution du Bosphore. Alors j’imagine que ce n’est pas tip top étant donné le nombre de bateaux que nous voyons passer tous les jours entre les deux rives européennes du Bosphore et évidemment surtout entre les rives européennes et asiatiques, mais honnêtement cela ne se voit pas. L’eau est plutôt claire et il n’y a pas énormément de sacs plastiques qui échouent sur les rives. Même si la fraîcheur ambiante aide plutôt à une eau claire en cette saison, il faudrait voir ça en plein été? Mais nous, on est fans !

Un petit truc qui devrait vous faire rire, je vote pour un retour des WC turcs... je sais que ce sujet glamour ne va pas intéresser tout le monde mais cela ferait pas de mal à certains endroits en Occident de s’en inspirer… alors pour moi déjà cela me rappelle les wc de tous les gymnases et centres sportifs de mon enfance. Mais d’un point de vue purement pragmatique je me suis aussi rendu compte que lorsque nous en trouvions (ce qui est plutôt rare…) c’est en général bien plus propre que les wc classiques que l’on connaît tous … pas besoin de se poser la question j’y vais, j’y vais pas pendant 15 ans parce que c’est dégueulasse et que je ne peux pas poser les fesses. 🙂 (et là pour info, j’ai Cécile qui est en train de me dire, « non mais t’es sérieux tu parles de WC sur notre blog???? » eh oui ma puce, comme tu peux le voir au quotidien avec tes hommes en ce moment, le pipi, caca, prout, zizi marche toujours aussi bien sur les hommes, de 7 à 77 ans…. voire plus j’en suis sûr… 🙂 donc c’est un sujet important.

 

En attendant le gros sujet à venir, voici pour les petits sujets. 😉

A tout’

5 commentaires sur “Petit billet d’humeur sur Istanbul

  1. Petite pensée pour les wc: je ne sais pas si vous avez remarqué mais quand ce n’est pas des wc Turques, les wc en Turquie sont tous dotés d’une petite douchette intégrée!!! alors l’Italienne que je suis dis: MERCI!!

    J'aime

  2. Coucou,
    Je lis régulièrement votre blog, c’est intéressant et amusant. Frédéric, tu me fais rire quand tu parles de nourriture, (j’ai aimé le commentaire sur les aubergines notamment)!
    Bisous. Marie-Paule et François

    J'aime

    • Coucou, c’est top que vous puissiez nous suivre. 🙂 comme tu sais la nourriture chez nous c’est tout un art 🙂 si on avait plus de temps je ferai des articles que sur ça 🙂 et louis n’est pas mal non plus, le gêne Fabre à bien pris chez lui aussi 🙂 gros bisous à tous les 2!

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :