Petit billet d’humeur sur l’Algérie suite et fin

Après un premier billet d’humeur sur l’Algérie dans lequel vous avez senti je l’espère toute la sympathie que nous pouvons avoir pour nos cousins méditerranéens; je vous préviens que celui ci va être beaucoup moins positif. 😡

1. Les douanes et forces de police algériennes

Si vous avez suivi nos aventures, vous savez que nous avons été pris la main dans le sac dans un trafic international dangereux de jumelles… qui nous avaient été saisies à notre arrivée à l’aéroport par l’inspecteur en chef de la douane et trois de ses collègues qui n’avaient semble-t-il rien d’autre de mieux à faire que de s’occuper de notre cas… (faciliter l’accès des voyageurs à leur pays ne semblait pas leur priorité…).

Donc voici la suite tant attendue… Il nous avait été dit que çela prendrait 5 minutes pour les récupérer lors de notre départ, n’étant que peu confiants nous avions prévu d’être assez large et nous sommes arrivés à l’aéroport à 6h15 pour un vol à 8h30; je n’avais jamais été aussi tôt pour un vol… et nous avons bien fait! Car nous sommes passés à la porte 10mn avant la fin de l’embarquement théorique… oui cecile vous a déjà dit que nous avions attendu 30mn dans le couloir qui menait à l’avion…

un petit résumé de mon périple qui a exacerbé mon amour pour les douanes et policiers algériens…

je me suis donc présenté comme on me l’avait dit, bête et méchant… sauf que je vous passe les détails mais en gros personne ne savait vraiment comment faire et après 45 minutes à me faire balader de postes de douaniers en poste de douaniers, je me retrouve à repasser du côté public de l’aéroport et non plus en zone sous douanes… c’est très embêtant car Cécile et Louis m’attendaient eux devant la porte d’embarquement… heureusement un policier m’a aidé et grâce à lui nous n’avons pas loupé notre vol; car il a tout fait pour bouger ses collègues, allant même jusqu’à aller chercher l’inspecteur en chef de la douane qui était au petit dej, normal quoi… le chef arrive et là il n’a pas envie de chercher et me demande donc de rentrer directement dans la zone de dépôt pour les retrouver. Je m’exécute et vais donc les chercher. Je les retrouve au milieu d’une pyramide d’objets saisis.

En fait le policier m’apprendra ensuite, en off, que peu de monde récupérait les objets saisis car c’est un long périple et en général, ils abandonnent avant. Mais je suis plutôt têtu et je ne voulais pas partir avant de les avoir…

Donc vous l’avez compris, je les ai récupérées!! 🙂 non mais!! par principe je n’allais pas les laisser, mais à part Ahmed qui m’a aidé les autres ont été nuls et n’ont pas hésité à m’envoyer à des endroits sans savoir!! Je leur ai dit que c’était presque du vol organisé, et c’est la que ça a failli déraper… mais toujours mon policier pour être de mon côté… malgré les douaniers et ses collègues 😉

grâce à ce policier je suis même rentré à nouveau en zone sous douanes sans aucun véritable contrôle… un peu flippant de savoir que c’est assez facile même pour un simple fonctionnaire de police de déjouer les contrôles quand ils le souhaitent vraiment.

Cécile a appelé ça l’épreuve de « la maison qui rend fou », référence aux 12 travaux d’Asterix juste avant de remplir la mission Cleopatre qui nous attend! 😉

2. La compagnie aérienne de nos rêves, Air Algérie ❤️

L’enregistrement a été très efficace, soyons honnêtes, mais c’est bien là le seul point positif de cette compagnie qui est dans le meilleur des cas une compagnie low-cost…

En fait le problème est qu’étant donné qu’ils ne veulent surtout pas l’admettre ils se retrouvent à proposer des prestations des compagnies aériennes généralistes mais avec une qualité désastreuse. Pour ceux qui n’ont pas la chance de voyager, Easy jet, compagnie low-cost par excellence, assume de ne proposer aucune prestation gratuitement et il faut donc payer mais au moins c’est correct quand vous payez. Là vous ne payez pas mais c’est la première fois depuis que nous sommes partis que Louis et moi ne finissons pas un repas… que dire…? 🙂

Ne cherchez pas les avions d’Air France d’il y a 20 ans, on les a retrouvés… photo à l’appui…. aucune tenue sur çes magnifiques sièges en cuir bleu, cela rappellera de bons souvenirs aux voyageurs réguliers qui ont eu le « privilège » de les user pendant des années et inversement… comme vous le voyez ils sont dans un état lamentable la mousse est apparente… sans aucun doute le pire avion que j’ai pu faire mais le tour du monde ne fait que commencer, on verra à la fin.

2 commentaires sur “Petit billet d’humeur sur l’Algérie suite et fin

  1. Coucou à tous les trois,
    Catherine vient de me faire découvrir votre blog! C’est top, on voyage avec vous!
    J’attends impatiemment la suite de vos aventures autour du monde.
    Gros bisous,
    Emilie

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :