Ce matin c’est le grand rangement! Oh…on va rendre le camping-car et prendre l’avion…on est triste…non c’est pas vrai 😜 libérés délivrés 😂.

Donc rangement du camping-car, refaisage (j’ai bien écrit refaisage! Ce n’est pas une coquille!!!) des valises et hop direction Adélaide.

La route est sympa, on croise un kangourou qui saute sur le bas-côté, il est énorme, on se demande comment il fait pour sauter 😊, nous voyons l’océan et en arrivant dans la banlieue d’Adelaide, c’est au tour des oliviers et des vignes.

Nous arrivons à l’agence de location et rendons avec plaisir le camion. Nous avons fait beaucoup de route et sommes quand même crevés. 2800kms quand même… en 7 jours à peine… et en camping car… ça pique un peu… pas étonnant que Fred sente un peu sa jambe lourde…

Direction l’aéroport (10 minutes à pied). Nous grignotons un sandwich et comme nous sommes très en avance, nous attendons sagement dans le terminal.

Puis vol pour Alice Springs au centre du territoire. L’avion n’est pas très rempli, c’est super nous avons plein d’espace.

Au revoir les plages de l’Australie du Sud! (Australie méridionale pour le mot français mais cela traduit l’anglais South Australia).

Après seulement 1h de vol, la vue du hublot change complètement et nous survolons désormais le désert!! 🙂 avec ce qui semble être des lacs de sel.

Et quand nous commençons la descente, la vue se précise.

Il fait 33 degrés à notre arrivée! Euh c’est chaud chaud!! Mais bon on se plaignait qu’il ne faisait pas assez chaud jusque-là alors soyons contents!!

L’arrivée est étonnante car nous descendons sur le tarmac, nous sommes dans un petit aéroport en plein milieu du désert. Même l’air est chaud et surtout c’est très sec, uniquement 6% d’humidité. Incroyable! Même aux Émirats et à San Pedro de Atacama il fait plus de 20% d’humidité!!! Vous imaginez!

Nous prenons la navette locale pour aller à notre hôtel, c’est vraiment marrant, une sorte de bus pour une vingtaine de personnes avec une remorque dans laquelle nous mettons nos valises. Il y a très peu de taxi donc on se la joue local! On attend que le bus soit plein pour partir (en fait le chauffeur attend que l’aéroport soit vide. Il n’y a pas beaucoup de vols 😉). Encore une fois nous sommes touchés par la gentillesse des gens puisque le transport de Louis nous a été offert…

Voici les premières photos de cette vie désertique, il sente qu’il y ait quelques eucalyptus quand même. On verra demain.

On se marre lors de notre trajet car des gens descendent et lorsque Louis me demande si on est arrivés je lui réponds que non car notre hôtel est situé dans le centre de la ville…Fred me répond…mais en fait on est dans le centre! Oups!

J’ai oublié que nous sommes en plein milieu de nulle part et que le mot ville n’a pas le même sens qu’à Sydney…la ville est malgré tout bien développée lorsqu’on remet tout ça dans son contexte.

L’hôtel est évidemment top mais nous sommes trop fatigués pour aller profiter de la piscine. On s’installe et on repart juste dans le centre ville (oui oui il existe quand même 😊) pour acheter quelquechose à manger.

Même un coin pelouse. 🙂 Il y a aussi un petit jardin. Ça fait du verre. C’est toujours bizarre au milieu de ce sable.

Pour être honnête le centre est petit mais très bien fourni. Il y a un McDo, un KFC, un mexicain, une pizzeria, un Subway, un turc, un pub, des supermarchés (oui trois !)…bref tout ce qu’il faut!

On croise des policiers, et j’ en profite pour aller leur parler car l’ambiance de ces endroits perdus est vraiment bizarre et comme dit Cecile je parle a tout le monde depuis que nous sommes en Australie, au moins que cela serve! Le policier nous dit que la journée c’est « pretty safe », traduisez pas de problème mais pour la nuit il vaut mieux éviter… d’ailleurs on passe à côté d’un pub branché ou nous voyons un videur qui réagit au quart de tour quand des aborigènes s’approchent des tables des clients. Ambiance bizarre… il faut dire que nous n’avons pas vu d’aborigènes ou presque depuis notre arrivée en Australie – j’en parlerai dans mon billet d’humeur 🙂 – alors qu’ici c’est facile du 50-50.

On traverse un pont de ce qui semble être une rivière en tout cas, sur Google map c’est bleu… mais en fait c’est une rivière de sable…. et je confirme que de l’eau il ne doit pas y en avoir beaucoup…

On rentre ensuite à l’hôtel manger notre pizza/salade, douche et dodo car demain départ à 5:45 de l’hôtel…nous allons faire une excursion à Uluru et c’est très loin…

Ah nous avons encore changé d’heure…! Nous n’avons plus que 8:30 d’avance sur vous!

A tout’

J175 : Kangarou Island

Réveil matinal pour prendre le ferry (non je plaisante…réveil à 7:30 car le camping est à 3 minutes du ferry!) qui est à 9:00.

On commence par un réveil sympa avec les oiseaux et des autruches! 🙂

On doit y être à 8:30 le temps de s’enregistrer et tout le monde est déjà là!!

Fred rentre le camion par l’arrière dans le bateau (sans caméra de recul il s’éclate 😅). Traversée de 45 minutes et hop c’est parti!

On est les premiers sur la route c’est parfait, on trace. On n’a qu’une journée sur l’île et à tous les entendre c’est impossible d’en faire le tour…ah ah ah ils ne nous connaissent pas!

On va au point le plus éloigné (et le plus intéressant…) de l’île donc 1:30 de voiture (comptez 2:00 à en croire les brochures). C’est long mais on aura vu un kangourou au loin et deux qui traversent juste derrière nous. C’est déjà ça! 🙂

On arrive enfin à Flinder’s Chase National Park. Nous voyons un kangourou très occupé à manger et ensuite des koalas dans les eucalyptus! Génial!

Oui car cette journée, après toute la route et les paysages, est censée être une journée spéciale « animaux » pour Louis. Donc si on en voit pas il risque d’oublier très vite l’Australie!

Nous allons d’abord voir Amiral Arch. C’est une arche créée par l’océan qui a grignoté les différentes couches de roche au fil du temps. Naturel et incroyable.

Mais ce qui a le plus plu à Louis ce sont les otaries! Il y avait à cet endroit une colonie d’otaries, certaines dormaient sur les pierres mais d’autres pêchaient dans l’océan. Un spectacle plaisant puisque nous ne les avions qu’allongées jusque là!

Nous allons ensuite voir les « remarkable rocks ». Là encore dame nature a fait son œuvre et bien que ça n’ait rien de joli c’est très impressionnant tous ces rochers avec des formes étranges rongés par l’océan.

Bon kangourous check, koalas check, otaries check!!! On peut rentrer 😉.

Nous donnons donc le choix à Louis soit d’aller dans un lieu où il a des koalas soit d’aller dans une sorte de zoo, il choisit le zoo, c’est parti!

On arrive donc au wildlife park…il n’y a pas grand-monde sur le parking, nous voyons une multitude de kangourous dans un grand champ…bon…de toutes façons on verra des animaux alors go!

Et là c’est une bonne surprise qui nous attend. En fait les animaux qui sont ici sont des animaux recueillis.

Nous avons vu un jeune kangourou dont la maman s’est faite heurter par un véhicule, des pingouins qui avaient illégalement été capturés,… c’est la SPA façon sauvage! On avait déjà la SPA avec des chèvres, ânes et chevaux près de Mejannes mais là ça dépasse nos espérances!

C’est assez extraordinaire car nous voyons différents types d’animaux vivants en Australie, dont certains, comme les pélicans (ah rectification, ce sont bien des pélicans que nous avons vu à Queenscliff avec leur énorme bec…pas des goélands! Désolée!) qui peuvent s’en aller comme bon leur semble (d’ailleurs l’un d’eux est parti 3 semaines et bizarrement est revenu avec 20% de poids en moins 😂).

Les kangourous, vu comme ils sautent pourraient également partir mais bon un animal est loin d’être bête donc quand il a à manger il reste!

Cerise sur le gâteau, on voit même des mamans avec leur petits dans leur fameuses poches! C’est fou!

Bref on passe un long moment avec tous ces animaux. On assiste au nourrissage de petits pingouins (ou pingouins bleus) qui engloutissent leurs sardines et des pélicans aussi! C’est super on apprend plein de choses.

Puis Louis va donner à manger aux wallabies et aux kangourous! Nous avons acheté des graines et les bêtes viennent grignoter dans sa main. Elles sont tellement douces c’est fou.

Notre chienne est beaucoup plus vorace!!! On n’a pas l’habitude 😀. Louis a vécu un moment vraiment exceptionnel.

Nous essayons ensuite d’aller sur une baie pour voir à nouveau des otaries mais c’est fermé. Le gars de l’accueil nous dit que c’est souvent une erreur de touriste…ah ça ne plait pas à Fred vu le temps que l’on passe à tout préparer…il lui répond alors que le ferry à 19:30 c’est ça leur erreur! Oui parce que tous les sites ferment en gros à 17:00, mais on nous incite à prendre le ferry de 19:30, donc on fait quoi pendant deux heures???! Il se rend compte que ce n’est pas très cohérent… mais il ne peut vraiment pas nous laisser passer les entrées au parc s’arrêtent à 16:15… alors que le parc ferme à 17.00 et il est 16:45…

Pas grave on a vu les otaries ce matin et vu le prix de l’entrée ça tombe bien…! On aurait bien comparé avec celles vues en Amérique du Sud mais bon…

Sur la route, nous avons au moins vu un iguane et un autre kangourou énorme celui là a quelques mètres. 🙂

Donc effectivement au regard des horaires d’ouverture des parcs, 2 jours sont nécessaires si vous voulez tout voir ou au moins 1 jour et demi. En plus vous pourrez faire une sortie nocturne car tous ces animaux sont très actifs la nuit! Mais attention à ne pas les renverser car nous avons encore vu énormément de cadavres sur le côté de la route…

Nous retournons donc au terminal de ferry, nous achetons à manger et rentrons tranquillement en ferry puis nos deux minutes de camping-car pour aller faire dodo!

La plage à côté du ferry est de sable blanc et elle est interdite la nuit car il y a des penguins qui viennent se reposer.

Enfin douche et dodo pour Louis, nous on a une machine à faire tourner car demain on sera à nouveau en hôtel donc moins pratique pour les lessives.

Vive l’hôtel! (En plus Fred a réservé au Mercure👍) J’en peux plus du camping 😂😂. Je veux une douche dans un lieu fermé et chaud!!!!

A tout’

Réveil cool car il nous reste peu de route pour notre destination presque finale et qu’il n’y a personne au camping.

On tente de faire travailler Louis…il n’est pas décidé, tant pis ça nous aura laissé le temps de mettre à jour le blog et de confirmer notre ferry pour demain!

Après le vidage des cuves et le remplissage de l’eau, le plein d’essence, nous reprenons notre route.

Nous nous arrêtons dans un Hungry Jack’s pour déjeuner. C’est en fait ni plus ni moins qu’un Burger King (j’ai mangé un whooper!!). Pour une raison inconnue, ici la marque est vendue sous un autre nom. Bizarre.

Sur la route nous sommes assez seuls (oui on commence à s’habituer 😂) nous retrouvons des paysages jaunis par le soleil avec très peu d’arbres cette fois.

Puis reviennent les vallons verts avec vaches et moutons (forcément!).

Il ne fait encore pas chaud…18 degrés au plus chaud de la journée. Pour être honnête c’est très bien car c’est la période des serpents (il y a beaucoup de Tiger snakes, très venimeux dans cette région d’Australie méridionale) et vu le temps froid, ils ne sont pas encore bien sortis!!

Pas de kangourou vivant sur la route (vous l’aurez compris, des écrasés il y en a toujours…un vrai cimetière ces routes comme dirait Fred).

A un moment donné, nous empruntons une route D…pour la petite histoire A correspond à des nationales, B à des mi-nationales/mi-départementales, C à des départementales pas top, alors D…😂

Bref, un fermier australien (un vrai avec la chemise à carreaux, un accent à couper au couteau!) s’arrête derrière nous (on l’avait doublé juste avant et on s’arrêtait pour remettre le son du GPS) et vient nous voir. Un mec super sympa qui avait envie de bavarder! (Oui il n’arrêtait pas de parler!!!) Il nous dit grosso modo que quand même la route qu’on a emprunté n’est pas terrible et qu’il vaut mieux prendre la B. Extraordinaire et je pèse mes mots. C’est vrai, qui s’arrêterait pour « aider » un camping car de touristes en France????! Vraiment les australiens sont d’une gentillesse c’est fou.

On arrive tôt au camping. En fait c’est une ferme qui a l’air abandonnée mais avec lapins, coqs, poules, sortes de canards bizarres (les mêmes qu’à Hobbiton!! En NZ), des tracteurs…Louis est aux anges! Encore une fois l’accueil est exceptionnel.

Nous allons repérer le quai du ferry pour demain matin…ok complètement inutile…c’est au bout de la route (après c’est l’océan!!) et il n’y a que ça!! On pensait à une petite station balnéaire mais pas du tout! Juste un quai d’embarquement!!

On fait quand même un petit stop au lookout (point d’observation). Très sympa la vue sur l’océan et l’île au fond!

De retour au camping Louis travaille super bien. C’est cool ça nous fait gagner du temps sur les prochaines semaines. Puis il profite des lapins qu’il poursuit!!

On a encore aperçu un kangourou dans le champs à côté du camping pendant que nous mangions! 🙂 oui avec vue sur l’océan et le coucher de soleil. Très beau!

Allez repas, douche, dodo car demain rdv à 8:30 au ferry pour notre journée à Kangaroo Island, l’une des Top attractions en Australie et tout particulièrement dans la région.

A tout’

Je sens que vous vous demandez un peu où nous sommes…ce soir nous dormons dans un camping (oui c’est déjà ça!) au milieu de nulle part (si vraiment…) à environ 100 kms au sud d’Adelaide. Comment sommes nous arrivés là…c’est le récit du jour 😂

Ce matin nous quittons notre camping assez tôt (9:15!! Un record! OK les travaux à 20 mètres de nous à 8:00 ont peut être un peu aidés!!) pour continuer notre route de la Great Ocean Road.

La prochaine étape est proche, à quelques minutes seulement, c’est une arche. Regardez la photo, la nature fait des trucs assez incroyables.

Nous enchaînons sur la London Arch (avant appelée London Bridge mais plus depuis qu’elle s’est détachée de la falaise. Quand on voit comment l’océan vient taper sur les rochers on comprend mieux…).

Le dernier point de vue intéressant est the bay of martyrs. Pour moi, le plus beau! Alors je fais mon Fred mais c’est un lieu chargé d’histoire… Quand les colons ont débarqué en Australie, certains sont devenus fermiers. Le problème est que les aborigènes ne pouvaient plus chasser puisqu’on leur avait pris leur terres. Pour se venger ils tuèrent le bétail des colons, qui eux, beaucoup moins sympas, les jetèrent de cette falaise, d’où le nom de baie des martyres. Ça en dit long sur la relation avec les aborigènes.

Je ne sais pas si vous vous en rendez compte mais le temps est fou. Cette nuit le camion bougeait avec les rafales de vent et il a aussi plu. Ce matin nous sommes partis avec le soleil mais le temps de le dire il pleuvait à nouveau. On se gèle,le vent est glacial! Très sympa pour la conduite : rafales de vent, averses, route mouillée, camping-car…la totale!

Bon il est temps de poursuivre notre chemin pour aller le plus loin possible vers Adélaide.

Alors Fred met le GPS…je le soupçonne d’avoir mis des options telles que « passer par les coins les plus paumés d’Australie » ou « routes les plus pourries » 😂😂😂 Photos à l’appui!

Eh oui le pauvre avait regardé les différentes possibilités hier soir et a préféré prendre les routes pourries plutôt au début qu’à la fin (sur le principe on est tous d’accord!). Sauf que pour nous faire plaisir le GPS en a pris un peu plus que prévu! 560 kms de ce type de route, en camping car et sous la pluie parfois et le vent permanent, ça pique… 😦

Vous allez voir différents paysages sur les photos : d’abord la campagne Australienne avec des grandes étendues et des vallons très verts (il fait 11 degrés…pour un début d’été ça reste frisquet!) avec des vaches, des vaches, des vaches et des moutons pour changer!

Le paysage est ensuite composé de pas mal de forêts.

Enfin un peu avant d’arriver à la civilisation, ce sont les vignes qui remplacent les champs.

Et enfin plus rien, juste des plaines de couleur jaune.

Ça c’est le chemin pendant environ 4 heures et qui nous fait arriver à Naracoorte (la civilisation…).

On finit par une centrale solaire. 🙂

Bilan des courses :

– kangourou : 1 😎on est trop content car vu le nombre de kms parcourus on est déçus de ne pas en avoir croisés plus de vivants (oui les écrasés sur le bord de route on ne les compte plus…)

– iguane : 1 mais pas de preuve! Désolée!

– moutons : des millions! Au départ c’était des centaines puis des milliers mais décidément non il y en avait tellement ça fait forcément des millions à ce stade! En plus on a vu un troupeau guidé par deux chiens et deux voitures sur la route…quand je vous dis qu’on était perdus.

– des vaches : pareil des millions. On mène une étude sur leur paresse…il y en a beaucoup qui sont allongées…des flemmardes peut être?! (Oui tant de temps dans une voiture ça rend dingue!!!)

– des gens : aucun pourquoi?! Pas âme qui vive si ce n’est des vaches et des moutons!!! C’était vraiment dingue cette épopée! L’avantage est que les vaches et les moutons ne sont pas embêtés par les voisins, y’en a pas!

Bon, après cette petite ville, c’est beaucoup moins drôle car c’est une sorte de nationale et là plus on s’approche d’Adelaide, plus on retrouve notre paysage tout sec tout jaune. C’est assez languissant pour être honnête. Heureusement on a prévu de s’arrêter vers 18:00/18:30 (ça dépend quelle montre on utilise 😂).

Oui un petit point décalage horaire s’impose! Je suis depuis notre arrivée à Sydney sur un décalage de 10h avec la France. Lors d’une pause, je dis à Fred, bon il est 16:00 donc on arrivera au camping à 18:30. Il me répond non vers 18:00 car en fait il est 15:30. Hein???! Oui il y a un décalage de 30 minutes entre Adelaide (et sa région hein) et Melbourne/Sydney. Ah je n’ai pas eu l’air maligne!!!

Ah ben ce soir je dormirai moins bête…moi qui pensait que les décalages étaient forcément de 1:00…

Nous arrivons à notre camping…un peu surprenant, tel un oasis dans le désert, il y a une station essence, deux fast-foods et un camping sur la nationale. Ah oui n’imaginez pas la N7 avec la traversée de petits villages. Non plutôt la vallée de la mort avec quelques moutons et des maisons abandonnées!!!

Bon ce camping est bien utile pour nous couper un peu la route alors on ne dit rien, on apprécie! Il a moins d’un an d’existence.

Repas, douche, blog et dodo! Demain la route sera plus courte!

A tout’

C’est parti pour la Great Ocean Road!

Nous partons de notre super camping pour la ville de Torquay, à environ 45 minutes.

La Great Ocean Road commence vraiment à Torquay. En effet jusque là nous ne longeons pas l’océan, donc nous attendons notre arrivée dans cette ville avec impatience!

Torquay est LA ville du surf. Dès notre arrivée nous voyons les magasins des grandes marques de surf.

Nous allons voir Surf beach…elle porte bien son nom au vu du nombre de surfeurs dans l’eau!

Et puis nous allons voir la plage de Point Break! Elle s’appelle Bells Beach, elle est vraiment belle avec les falaises autour et ce sable beige. C’est une plage mythique car c’est la plage de La vague de Bodhi à la toute fin du film! Les vagues n’étaient pas si impressionnantes mais elle est très vraiment très jolie! Elle nous a permis une balade matinale…de 2,5 kms!

Et petit détail, on croise une nouvelle fois notre copain le serpent venimeux des premiers jours. Vous savez le noir à ventre rouge. 🙂 tout simplement à une 15 aine de centimètres du chemin donc pas très loin… 😦 c’est Louis qui s’en rend compte. Ça ne lui a pas fait plaisir… il a du coup été assez dur de lui faire enlever de la tête sachant que très régulièrement il y a des panneaux rappelant que les sites sont souvent fréquentés par des serpents très venimeux et il y a un rappel des règles de sécurité… ambiance… 🙂

Maintenant direction Teddy’s lookout! C’est un point de vue sur la côte. A partir de Bells beach, nous longeons vraiment la côte et les paysages sont superbes.

Il y a beaucoup d’oiseaux. Bon on ne s’y connaît pas du tout mais ca ressemble à des perroquets, perruches… désolé enfin des piafs quoi! 🙂

Le soleil joue à cache-cache mais les températures remontent enfin. On frôle les 30•C. 🙂 C’est agréable car la route est sinueuse…

Vient ensuite une longue route vers Apollo bay. A un moment on a un petit embouteillage car il y a beaucoup de travaux sur la route et Louis s’en plaint…avec Fred on vous a pris une photo car des embouteillages avec une telle vue eh bien ce n’est pas très grave 😂 petite pensée particulièrement aux parisiens bloqués sur le périph…!!!

J’ai pris un maximum de photos de la vue que nous avions tout le long de la voiture car nous ne pouvions pas nous arrêter à chaque point de vue…il n’y en a pas vraiment régulièrement et le temps est un peu compté!

Changement de décor! C’est étonnant car nous passons des champs jaunis à de la campagne verdoyante avec moutons et vaches! Malgré les températures plus élevées… allez comprendre.

Nous nous arrêtons à Kennett River car il y a paraît il des koalas. Et c’est vrai! Il y a d’abord beaucoup d’oiseaux et nous voyons ensuite un joli koala…jusqu’au moment où il pousse des grognements…on dirait un ours 😊

Nous allons sur un autre point de vue, il y a très peu de monde il n’est pas touristique. Il s’appelle Marriner’s lookout et c’est en fait un chemin qui a été donné par de gentils propriétaires pour que tout le ponde puisse profiter de la vue! Sympa surtout quand on arrive en haut! Une petite marche assez raide… de 15 minutes aller et moins de 10 retour. Oui ca grimpe encore pas mal… 😦 Mais la vue est vraiment unique et superbe. Alors attention!! Si vous y venez en camping car, autre camion ou en toute petite voiture de location, faites attention! La montée pour arriver au parking du lookout est très violente et avec notre camping car nous avons eu du mal à y arriver. Il a bien souffert mais il a tenu!! 🙂 heureusement parce que sinon faut se faire la route en pente et en marche arrière… 🙂

Nous repartons pour Johanna beach à environ 45 minutes. C’était le tarif aujourd’hui entre les différents arrêts! 45 a 60 minutes de route; ça tourne et vire…La porte du frigo du camping-car s’est ouverte une dizaine de fois!!!

Bon là ça change puisqu’on est carrément dans la forêt. On perd plus de 5 degrés, c’est surprenant.

Arrivée à Johanna beach…honnêtement on aurait pu s’en passer…elle est sympa mais rien d’exceptionnel sur cette route. En plus on ne peut pas s’y baigner…de toutes façons elle est trop froide! Louis fait un test avec la main et aucun doute il faut une combinaison pour cette période.

Allez hop essayons de trouver un camping. Nous nous dirigeons vers Port Campbell et en fait le camping repéré est introuvable…du coup nous continuons…pas de problème Fred a prévu des backups au cas où!

Donc nous avançons sur notre chemin et direction à la prochaine étape! Comme pour nous encourager, on voit un attroupement sur le côté de la route et Fred arrive à s’arrêter car nous traversons encore une forêt d’eucalyptus et donc c’est certainement un Koala. Et bien oui!! Mais surprise il n’y en a pas qu’un mais deux! Un petit Koala sur le dos de sa maman! Trop mignons!! On a beaucoup de chance! 🙂

Nous arrivons alors aux 12 apostles (12 apôtres). Ce site est composé de pierres géantes qui ont été façonnées ainsi par l’océan. C’est vraiment fou de voir ces énormes rochers de calcaire debout à quelques mètres de la plage. La formation des 12 Apôtres remonte à 10 ou 20 millions d’années créées par l’érosion qui a isolé ces tours de calcaire des hautes falaises qui leur font face. Les forces de la nature continuent, aujourd’hui encore, de modeler ces formations rocheuses. C’est la raison pour laquelle il n’y en a plus que huit aujourd’hui : les autres se sont effondrées depuis la découverte du site.

C’est l’un des clous du spectacle de cette route.

Décidément il faut vraiment qu’on trouve un camping car nous sommes tous les 3 claqués!! On arrive à Port Campbell et nous en trouvons un…il est 18:05…par chance il ferme à 20.00 celui là et il y a encore des places! Attention pour votre organisation pour les campings! Ils gèrent souvent vers 18h30 et si vous n’avez pas réservé avant, et bien pas de camping. Car s’il n’y a pas de réception, ils ne pourront pas vous donner accès… mais si vous réservez par internet ils peuvent vous préparer la clé dans la plupart. En conclusion, ne croyez pas trop ceux qui vous disent qu’ils ont fait le tour de l’Australie portés par le vent et l’esprit du surf… car soit ils n’ont roulé que peu de temps par jour pour arriver tôt dans les campings soit ils avaient tout prévu et réservé avant de prendre la route!! 🙂

Ouf on est tous épuisés par cette longue journée.

Douche, pâtes et dodo!!!

A tout’

J171 : Queenscliff

C’est dimanche alors détente!

Vu toute la route faite ces derniers jours (et celle qui nous attend encore…), on ne bougera pas le camping-car de là journée!

Non on ne visitera pas Melbourne car bien que la ville ait l’air plutôt sympa, on n’a aucune envie de se faire encore 160 kms dans la journée, et d’entrer dans la ville avec le camion. Bref ceux qui ont vécu les galères de camion de livraison ou de camping-car nous comprennent!! (Petite pensée pour Françoise et Cyrille 😉)

Comme notre camping est exceptionnel on décide donc d’en profiter. Bon on a la bougeotte alors ce matin on loue les vélos et on s’en va!

On prend une piste cyclable vraiment sympa. Pour être honnête la vue n’a rien de fou (oui on devient exigeant…mais la grisaille n’aide pas beaucoup…) mais la balade est vraiment top. On découvre donc les bords de mer dans une région qui est la grande banlieue de Melbourne. C’est super calme.

On longe un vieux chemin de fer, et on croise même un vieux train qui se visite et qui fait le chemin historique.

On arrive sur un quai d’où l’on peut mettre les bateaux à l’eau et nous voyons 4 pélicans ! Ils ne bougent pas ils sont tranquilles. Incroyable! Ils ont un bec énorme…Louis n’en croit pas ses yeux.

C’est quand même fou les animaux que l’on voit ici à quelques mètres de nous, en quelques jours on a déjà vu Kangourous, Koalas, serpents venimeux et pélicans…!! 🙂

On continue pour arriver sur le port de Queenscliff, la marina est très jolie. Il y a des pêcheurs, très sympas. Fred discute avec eux, les échanges sont faciles, ça fait tellement plaisir qu’il en profite! 🙂

Puis on va sur le Queenscliff pier…désolée mais c’est plus parlant en anglais. C’est un ponton où il y a des pêcheurs et la vue de cet endroit était vraiment extra. Le soleil est avec nous, la côte est superbe.

Un petit tour dans la ville avec de grandes maisons victoriennes.

Allez on retourne au camping…et là mon guidon qui était fébrile depuis un moment, lâche 😡 on arrive à le remettre pour essayer d’avancer au maximum mais sur le dernier quart d’heure, il ne tient plus du tout, on rentre à pied!!!

Le gérant du camping, un mec adorable, se confond en excuse et nous offre des milkshakes pour le goûter! En plus on avait allègrement dépassé l’heure de location prévue et il ne nous a pas fait payer le supplément!

Bon on se dit quand même qu’on va arrêter avec les vélos car à Vancouver c’était Louis qui avait eu un problème de guidon…

Après le déjeuner, temps calme : comprenez sieste pour les vieux et télé pour Louis 😂😂😂.

Ça fait du bien!!

Après on tente de faire travailler Louis mais peine perdue on l’envoie s’amuser. On en profite pour finaliser notre voyage jusqu’à Adélaïde. Comme il y a beaucoup de kms il ne faut pas qu’on se plante…

On retourne à la piscine pour achever cette journée sportive!

Puis vient l’heure du repas et de la lessive! Eh oui…cette corvée reste…!

Maintenant dodo car demain on part pour la Great Ocean Road (une route qui longe l’océan avec des points de vue paraît-il magnifiques), on vous racontera tout ça!!

A tout’

Réveil ce matin un peu avant 7heures, il gèle!

Il fait 4 degrés 😦

On a dormi tous les trois ensemble car le chauffage ne peut être mis que lorsqu’on est branché sur le réseau électrique…malin ça! Bon avec deux couettes et une bouillotte (Fred!) au milieu ça allait. Bizarrement on a mieux dormi que lui, je ne vois pas bien pourquoi 🙂

Petit dej au McDo, une première dans ces tours du monde alors j’accepte. Et puis un chocolat chaud ça fait du bien.

On repart de notre emplacement vers 8:00 pour faire nos 7h30 de route vers Melbourne…

J’ai tenté de prendre quelques photos pour que vous vous rendiez compte du paysage mais en les voyant je me dis que c’est difficile de vous faire comprendre l’immensité de la chose. Imaginez le même paysage pendant 6 heures : des plaines avec plus ou moins d’arbres, beaucoup d’animaux morts également sur le bord de la route (plein de kangourous, ce qui démontre la proximité avec la forêt).

C’est un peu comme en Nouvelle Zélande niveau relief sauf qu’en NZ il y avait plein de verts différents et qu’ici en Australie ce sont les jaunes que l’on voit 🙂 🙂

Nous n’avons pas encore de photo du célèbre panneau jaune attention aux kangourous mais on l’a vu plusieurs fois. Promis on le prendra.

Mais on en a que l’on ne connaissait pas. Attention aux Koalas 🙂 on ne s’y attendait pas à celui là!! 🙂

En fait ils se régalent d’eucalyptus et la route à un moment et ce sur plusieurs kms est entourée d’eucalyptus. Donc forcément ils sont là!

Cette photo vous montre la deux fois deux voies la M31 que nous avons suivi aujourd’hui…eh bien sur la gauche c’est une voie cyclable! Véridique! On a même vu des vélos l’emprunter…heureusement qu’ils sont supers sympas ces australiens sinon on dirait qu’ils ne sont pas vraiment nets 🙂

La route…même quand elle est bonne elle est déjà pourrie…révélateur de la qualité hein?!

Ah à environ 80 kms de Melbourne c’est plus vert! On ne comprend pas bien pourquoi ce n’était pas plus vert avant car on se gèle toujours. Il a un peu plu et surtout il y a encore beaucoup de vent…oui génial pour la conduite!

La bonne nouvelle est qu’on a un camping pour les deux prochaines nuits! Avec de l’électricité donc du chauffage 🙂

Juste pour rire, alors qu’on a fait plus de 600 kms aujourd’hui, à la fin une petite route de graviers…oui on n’avait pas eu assez de la pluie, du vent, de la grisaille, des routes pourries…il en fallait une dernière 🙂

Le camping est exceptionnel, nous n’avons jamais eu un tel accueil avec une personne qui nous fait visiter le camping et nous guide jusqu’à notre emplacement. Louis se jette sur les jeux gonflables!

On se motive ensuite pour aller faire quelques longueurs dans la piscine…couverte! Eh oui il bruine et il gèle toujours…vous non plus n’aviez pas cette image de l’Australie???! Ah les idées reçues…

On se détend un moment et puis préparation du repas…saumon légumes! Et c’est super bon.

Allez dodo on est tous épuisés.

A tout’

J169 : Sydney – ???? :)

Quelle journée épique 😂

Ma maman m’a envoyé un message me disant que c’était quand même super toutes nos péripéties car on avait toujours quelquechose à raconter…ah oui on ne s’ennuie pas! Mais comme je lui répondais, si ça pouvait se calmer ce serait pas mal aussi. Bon eh bien je n’ai pas été entendue ☺️

Allez c’est parti vous allez rire!

Ce matin c’était pourtant plutôt bien parti. On est arrivés à se lever assez tôt et à se préparer rapidement pour récupérer le camping car. Au vu de nos précédentes expériences, on voulait arriver dès que possible pour repartir le plus vite possible.

On fait la connaissance d’un chauffeur Uber originaire du Bangladesh et qui vit à Sydney depuis 15 ans, la discussion est vraiment intéressante.

Arrivés à l’agence de location on comprend que c’est une petite agence et c’est parfait car on s’occupe de nous tout de suite. Fred fait le tour du camion (le même que celui eu nous avions en NZ) qu’il connait mieux que la fille qui lui présente 😂.

Hop j’installe toutes les affaires et moins d’une heure après notre arrivée nous repartons, assez fiers de nous pour être honnête!

Direction Jervis bay.

Sur le chemin nous nous arrêtons faire les courses et également pour déjeuner…oui il est 12:25!!!

Nous traversons des paysages assez étonnants, nous avons un peu l’impression d’être en Nouvelle Zélande avec de grandes plaines, des vaches, des moutons, des vallées mais je vous rassure en beaucoup plus jaune!! On est partis de Sydney avec 30 degrés et le soleil bat son plein donc on comprend malheureusement cette couleur et les quelques hectares brûlés…

Jervis bay. C’est magnifique, les plages sont des White Sands (le sable est extrêmement fin, il glisse entre les doigts), l’océan est superbe mais…(oui ça devait bien venir!) l’eau est froide, le vent est horrible et il ne fait « que » 23 degrés donc inutile de vous dire que pas de baignade…

Bon c’est la première surprise du jour…on avait croisé les doigts pour que monsieur météo se soit trompé mais non…

Bon après la petite balade du point de vue, direction le camping. Un super camping avec tennis (oui mais trop de vent…) sur la plage (oui mais on ne peut pas se baigner…) bon ben on aura une jolie vue…eh ben non!!! Il est complet!

Et là c’est l’effet kiss cool…nous sommes vendredi! Et on a bien l’impression que les australiens viennent tous sur la côte pour le WE!!!

Bon que fait-on? Alors déjà on reprofite de la superbe plage et de la vue magnifique. Pour nous c’est la plus belle plage du monde. Oui rien que ça!

Et puis on décide de reprendre la route. Nous allons sur Melbourne et c’est très loin (1000 kms environ), on se dit que plus on avance, moins on aura à faire le lendemain. Deux routes s’offrent à nous : la A1 qui longe la côte mais c’est une sorte d’autoroute et on ne voit quand même pas grand-chose de la route, elle dure deux heures de plus que l’autre route qui elle passe par l’intérieur.

Vu le nombre de kms à parcourir on se dit que la route par le centre sera parfaite. 😂😂😂

Vous l’aurez compris j’aurai encore une fois mieux fait de me taire! Pour plusieurs raisons en plus!!! Ah ben tant qu’à faire…

On reprend la route et en fait le GPS nous fait traverser un parc national (Jerrawangala) pendant plus de deux heures. Comment vous dire…c’est sympa hein, on a vu nos premiers kangourous et notre premier serpent venimeux… 😦 mais pendant des heures c’est la forêt, des arbres des arbres et encore des arbres et ensuite ce sont des plaines avec des vaches et quelques moutons et des maisons type petite maison dans la prairie!! On est vraiment seuls sur notre route qui est affreuse. Ce n’est pas une route c’est un chemin! En plus ça monte, ça descend… et on a même eu droit à la pluie… la totale…

Pas encore de photo de kangourous, on était un peu trop concentrés sur la route… mais promis ça viendra, quant au serpent voici à quoi il ressemblait. Photo prise sur le net car bizarrement de si près c’est pas moi qui l’ai faite… 🙂 Assez flippant non?? 🙂 ça commence bien!

Le côté rigolo est qu’on a vraiment vu l’intérieur de l’île avec ses plaines et ses vrais fermiers qui sont à 50kms du village le plus proche (et encore…) et un voisin à 3 kms (là aussi je pense que c’est plus mais bon après on va dire que je fais ma marseillaise!). C’est vraiment étonnant de passer par des endroits comme cela.

On arrive enfin dans un village et on voit l’autoroute! Hourra nous sommes enfin parmi les vivants (on doutait qu’il y ait vie humaine dans les plaines 😂).

Bon go go go sur l’autoroute…ah oui mais pas par là il y a un pont et il est interdit aux plus de 2,7m de haut…ok…restons calmes…faisons demi tour…le gps nous trouve un autre chemin et comme on a de la chance une station service sur le chemin. Oui car lors de notre traversée, il n’y avait rien! Pas même un bar!

Ah la chance tourne! Cool! Comme il est 19:00 je dis à Fred que ce serait bien de savoir dans quel camping on dort ce soir car on est tous fatigués et il ne faudrait pas tarder à manger aussi. Pas de problème on regarde une application on trouve plein de camping autour de nous et un peu plus loin, parfait. Fred en appelle un puis un deuxième, un troisième et un quatrième…ils ferment à 18:00 et l’un d’eux qui répond nous indique être complet! Ah ah ah la blague, celle-là on ne s’y attendait pas.

On avait lu dans des articles et des blogs que hors période estivale on trouvait toujours une place dans un camping! Ben voyons!

A nouveau que fait-on?! Nous décidons que ce soir serait du vrai camping! Sur une aire d’autoroute. A vrai dire pas vraiment le choix! L’avantage est qu’on a tout : de l’eau, de la nourriture, un lit, des WC…il faut bien que ce camping-car serve!

On atterrit finalement sur une aire d’autoroute (il y en a peu donc ça mérite d’être souligné) avec un McDo ouvert 24/24. Nous mangeons pour nous rechauffer car désormais il fait 11 degrés!!! Et ensuite on s’installe sur le parking des routiers pour passer la nuit.

Perso j’ai besoin d’une douche car malgré tout j’ai eu un coup de chaud…ce matin évidemment! La douche du camping-car est vraiment trop petite et pas pratique donc Fred me dégotte celle des routiers.

Du coup me voilà en Australie, sur une aire d’autoroute, en train de prendre une bonne douche chaude chez les camionneurs! Ah ben tout le monde ne pourra pas raconter une telle aventure, moi je vous le dis!

Fred est resté devant la porte de la douche car j’avoue que des mecs balaises, tatoués étaient devant en train de prendre un café et j’étais pas très rassurée ☺️ mais quand même je l’ai fait!!

Bon Louis dort déjà, je fais le blog (tellement de choses à raconter que je préfère le faire tout de suite!) et on le rejoint.

Demain promis on appelle tous les campings de Melbourne dès 8:00 😉.

A tout’

J168 : Sydney

C’est notre dernier jour à Sydney et on va en profiter!

Nous avions pris un billet sur deux jours pour le bus donc aujourd’hui on fait la deuxième ligne!

Après un bon petit dej’ (oui c’est important!!!) nous partons à un arrêt très très loin de l’hôtel (au moins à 5 minutes à pied en descente 😂…oui l’hôtel est très mal placé 😉).

Ce tour nous fait passer par notre quartier de Kings cross (qui avant s’appelait Queen’s cross…et puis ils ont décidé de changer le nom car finalement tout le monde l’appelait comme ça …va comprendre Charles!). On se retrouve ensuite sur Oxford’s street.

Cette rue est vraiment très longue (un peu comme à New York avec des grandes artères qui traversent la ville). On traverse le quartier Paddington. C’est vraiment joli, très londonien avec ses églises anglicanes et ses briques rouges.

Nous longeons un parc immense. Nous apprenons que kangourou signifierait en aborigène « je ne vous comprends pas ». Un colon aurait demandé à un aborigène quel était cet animal qui passait par là et l’aborigène lui aurait répondu kangourou. Vrai ou pas la légende est très mignonne donc on garde!

Puis nous arrivons à Bondi (ce qui signifie en aborigène, eau qui s’éclate sur les rochers) et la fameuse plage de Bondi Beach, mondialement connue pour son surf et son sable blanc.

Nous traversons ensuite des quartiers très résidentiels avec des vues magnifiques sur la ville d’un côté, les falaises de l’autre ou la plage de Bondi. Les vues sont spectaculaires.

Nous revenons enfin en centre ville. Nous nous arrêtons à la gare centrale pour marcher un peu. Nous traversons une partie du centre ville pour nous rendre sur la rue piétonne commerçante.

Nous grignotons mexicain et en dessert nos fruits recouverts de chocolat! On en profite!!!

Maintenant nous allons prendre le bateau pour découvrir Sydney vue de l’eau.

C’est super agréable. Le bateau fait un arrêt au zoo, puis a Shark Island (une vraie petite île toute proche du centre!) puis à Madison’s bay, une baie qui a l’air très riche avec plein de bateaux, aucun magasin, que des restos!

Le bateau nous fait traverser le fameux harbour bridge pour nous rendre à Darlington bay.

Nous nous y arrêtons pour marcher un peu sur le port. Mais bon il fait rapidement trop chaud au soleil (30 degrés, la vie est trop dure!) donc on remonte dans notre bus pour rentrer tranquillement à l’hôtel.

C’est parfait car nous n’avions pas fait cette partie-là hier! La boucle est bouclée!!

Les vues étaient encore magnifiques. Le beau temps était encore là et j’avoue que c’était bien agréable!

Allez un peu de repos, de travail, car demain on récupère le camping-car pour la suite des aventures en Australie.

A tout’

J167 : Sydney

Bon autant vous le dire tout de suite…on adoooooore!!

Ce matin nous avons décidé de prendre le fameux bus à double étage (Big Bus) car nous voulons vraiment découvrir la ville sans trop marcher. On ne reste que deux jours donc besoin d’être efficace!

On ne s’en va pas trop tard de l’hôtel (merci le décalage horaire!!) et il fait déjà très chaud. Le soleil bat son plein.

On arrive à l’arrêt du bus en même temps que le bus! On se cale devant et en haut du bus pour tout bien voir.

C’est vraiment superbe. La ville s’appelle la « harbour city » car elle a de nombreuses baies et ports. C’est vrai que de l’avion c’était incroyable de voir la côte dessinée et on pouvait voir ces baies avec de nombreux bateaux.

Les premiers arrêts du bus nous arrêtent donc dans différentes baies juste magnifiques dont la baie de Wooloomooloo (qui signifie le petit du kangourou!).

Puis vient le tour de l’opéra de Sydney avec le harbour bridge, mondialement connus.

Nous passons par différents quartiers tous aussi sympas les uns que les autres. En effet, Sydney est un mélange d’architecture contemporaine (il y a encore beaucoup de travaux, on voit que beaucoup d’argent a été injecté dans la rénovation de la ville qui était composée de nombreux sites industriels portuaires) et d’architecture victorienne. Du coup de nombreux bâtiments sont en briques rouges et assez majestueux comme la bibliothèque.

Nous passons également devant un lieu étonnant : un centre dans lequel il y appartements, hôtels, magasins, etc (je vous entend dire « et alors??! ») eh bien c’est l’un des plus grands jardins suspendus du monde! Eh oui 😊 et c’est un architecte français qui l’a désigné. Cocorico 🙂

En fait, un système a été créé pour que seule l’eau de pluie soit nécessaire à ses plantes; de même une sorte de miroir solaire à été installé pour que la lumière du jour soit bien reflétée sur les plantes. Bref c’est incroyable, en plus on voit bien les plantes grâce à notre place en hauteur!

Nous nous arrêtons dans le quartier de The Rocks avec ses jolies rues pavées et ses maisons en briques rouges. C’était l’ancien quartier dans lequel les infirmières soignaient les colons qui débarquaient. Quartier historique donc de débarquement.

Nous sommes mercredi et c’est très animé. On est à l’heure de la pause déjeuner et avec le beau temps tout le monde est de sortie.

A défaut de chiens errants, ici ce sont des hérons errants 😂 oui incroyable il promène tranquille devant le musée!

Allez maintenant on traverse le quartier des affaires pour aller manger! Fred nous trouve un boui-boui asiatique juste extra! C’est l’avantage des grandes villes, on peut manger toute sorte de cuisine (hier c’était grec…un délice à deux pas de l’hôtel!).

Maintenant direction la Sydney Eye Tower. Elle n’est pas aussi haute que la Burj Khalifa mais perso ça me suffit!!

Pour nous y rendre nous passons également par les rues commerçantes de Sydney. Les magasins sont tous vraiment classes. On retrouve les grandes marques françaises et Sephora 😊alors j’en profite!

Nous montons ensuite à la Sydney Tower, mais avant un petit film en 4D est projeté. Bon pas vraiment nécessaire le film, c’est juste une pub de 4 minutes pour Sydney, mais au moins les images sont superbes.

Maintenant on monte (dans un ascenseur fermé tout sombre…ouf!). La vue est superbe. C’est une vue à 380 degrés.

On voit donc les buildings du quartier des affaires que l’on vient de traverser, Hyde Park et la cathédrale Sainte Mary que l’on a vue le matin même. C’est vraiment extra de visualiser tout ce qu’on a vu du bus.

En redescendant nous allons prendre un jus de fruits…alors ça c’était le plan…mais lorsqu’on voit bananes et fraises recouvertes de chocolat…on craque tous! Et c’était super bon.

Petit tour chez Nike (oui envie de changement!!) et on rentre à pied à l’hôtel.

Bon heureusement qu’on a pris le bus car on a quand même fait 13 kms…pour des gens qui ne voulaient pas marcher 😂

En conclusion on est un peu à Londres mais sous le soleil! Et ça…ça change tout! Antho faut vraiment que tu testes! Il y a beaucoup de français, il y a Hyde Park, Oxford street, Kings cross…bref on se sent à la maison 😉.

A tout’

Réveil à 5:30 du matin car l’avion. Est censé partir à 8:30. Vous l’aurez compris on va avoir une petite surprise 😂

Fred n’a pas pu nous enregistrer en ligne donc on prévoit d’être à l’aéroport à 6:30, 2 heures avant étant le principe pour un vol international.

Parfait nous y sommes à 6:27.

Nous regardons les écrans pour savoir où nous enregistrer et là surprise!!! Le vol est à 7:40😂😂

Bon on n’a pas rigolé en fait!! On va pour s’enregistrer on est les derniers et évidement devant que des boulets!! Ben oui si tout s’était bien passé je n’aurai rien à raconter…pas drôle!

C’est à nous. Fred, malin, enregistre nos bagages pour qu’ils nous attendent si besoin. C’est une manière de sécuriser notre place dans le vol et également de passer les contrôles plus vite…bien lui en a pris…

En fait c’est encore moi qui bloque! Et oui avec mes deux noms…car en fait j’en ai toujours deux même si j’ai pris celui de mon mari…très pratique car mon visa pour l’Australie est au nom de Fabre (c’est Fred qui l’a fait!) et mon billet est à Reynaud Fabre (c’est l’agence qui a réservé…) donc ça ne matche pas et les ordinateurs n’aiment pas ça!

Il faut donc attendre la superviseur pour qu’elle change le nom sur mon billet…le sketch à 40 minutes du départ de l’avion!!!

Allez on court pour le contrôle de l’immigration (par chance il n’y a personne) et pour le contrôle des bagages (merci mon chéri de nous avoir délestés de nos valises!).

Et là, sur les écrans est écrit « porte close »…argh… on court (oui la porte est loin, à pied on est censés mettre 9 minutes…) et au comptoir les hôtesses nous accueillent gentiment, en rigolant parce qu’on a couru et que vraisemblablement ce n’était pas la peine…, et hop on entre dans l’avion!

Bref tout ça pour ça 😡 c’était pas la peine de s’enflammer!!! Mais bon on va quand même s’en prendre à l’agence qui ne nous a pas tenus au courant du changement d’horaire…50 minutes avant c’était quand même chaud bouillant!! C’est bien on a dormi une heure de plus 😂

Le vol se passe bien avec Latam encore une fois. Même l’encas est bon, c’est dire!!

Le passage à l’immigration est très facile aussi, mais déçus de ne pas avoir notre passeport tamponné…! Allez on récupère les valises (ouf elles sont bien là!) on passe la douane et il y a bien un McDo dans l’aéroport…décidément!!!

On achète la fameuse carte SIM, on prend des espèces selon notre rituel! Puis direction le train pour nous rendre dans le centre de Sydney.

Que c’est cher! 33 euros pour faire 4 stations…on se croirait à Paris 😂

En attendant le train un homme discute avec nous, super sympa!

A notre arrivée à la gare centrale un monsieur vient vers nous et nous aide à trouver notre chemin. Quel accueil! Ça nous change!!

On va à l’Apple Store pour acheter un nouveau téléphone portable à mon chéri! Le pauvre n’avait plus de portable à lui depuis l’Argentine…ça faisait long mais il n’y avait pas de magasin Apple dans les derniers pays visités …oui de vrais paysans! (Évidemment je plaisante!)

On passe un moment dans le magasin car on profite du Wifi pour faire le transfert des données sur le nouvel appareil! Oui toute une histoire 😂

Notre arrivée dans Sydney est assez impressionnante…on a l’impression d’être à Londres entre tours de la City et jolis immeubles d’architecture victorienne. Vraiment superbe. Le soleil ne gâche rien!

Petit exemple à la gare, on a vraiment l’impression d’être dans une gare londonienne. Non Antho? Et il y a bien le « Mind the gap » a l’entrée de chaque wagon! 🙂

Je dois vous avouer qu’on est crevés donc on va à l’hôtel pour y passer l’après-midi. Blog, repos et boulot au programme! Ça fait du bien, la chambre est agréable.

Allez, demain on ira vraiment visiter Sydney! On a hâte!!

En attendant quelques photos prises autour de notre hôtel. Notre quartier est Kings Cross, oui oui comme à Londres! 😉

Petite référence française quand même avec Vaucluse!

Et une photo prise en revenant de notre restaurant ce soir (un grec excellent!) de notre rue qui donne directement sur la Sydney Tower Eye. Très sympa.

A tout’

PS : nous avons 10 heures de décalage avec la France, nous sommes déjà le soir alors que vous vous réveillez 😉

Allez dernier jour en NZ!

Ce matin réveil au camping on en profite même pour faire à manger dans la cuisine collective tellement c’est super bien organisé!

Petit dej’, rangement des bagages et direction Auckland.

Comme on voulait quand même un peu voir la ville Fred se dirige vers le Mont Éden. On a beaucoup de chance selon Fred (la classe selon moi 😉) car nous trouvons une immense place pour garer notre bolide de plus de 7m en bas de ce mont.

C’est l’occasion, après deux heures de route de se dégourdir les jambes…bon dégourdir est le mot gentil car comme d’hab’ dans ce pays pas le temps de se chauffer…ça monte direct…et c’est encore super violent!! Mais bon on a l’habitude alors on grimpe par un chemin pour retrouver une sorte de route qui nous emmène au sommet.

C’est assez incroyable car nous voyons vraiment toute la ville. Le mont est situé en plein milieu de la ville, c’est parfait! D’un côté le centre financier et économique avec les fameuses tours, l’océan Pacifique, l’Eden Park (fameux car nous avons en France une marque de vêtements Éden Park en hommage à la finale des français contre les All Blacks en 1987 pour la finale de a première coupe du monde de rugby, un mythe donc !! 😂😂😂), et des espaces verts. Le plus surprenant encore est le vert que l’on voit dans la ville, il y a autant d’arbres que de maisons, très peu d’immeubles. La construction ressemble beaucoup aux villes d’Amérique du Nord.

Bon vous l’aurez compris avec ce beau temps la vue est splendide.

En plus, le Mont Éden c’est aussi un cratère! Il est sacré donc on ne peut pas y aller (et trop dur à remonter!!!) mais c’est assez incroyable. Il est vraiment super vert!

Le quartier du Mont Éden lui, ressemble à une petite ville anglaise avec ses jolies maisons et un centre ville. Avec Cambridge on se croirait en Angleterre 😊

Il est temps d’aller grignoter un McDo (pas terrible ici…leur steak n’est vraiment pas bon…décidément qu’ils en restent au poisson!!) et d’aller rendre le camping-car.

On aura bien profité et on est content d’avoir découvert ce pays totalement inconnu et si loin de la France mais bon vous aurez compris que même si les paysages sont extraordinaires au premier sens du terme, l’ambiance générale ne nous a pas donné envie d’y revenir. Fred y reviendra dans son billet d’humeur mais apparemment ils n’aiment pas beaucoup les touristes et ne sont pas ouverts…ça nous rassure de savoir ça car on commençait à se dire que c’était un peu notre faute!

Direction l’hôtel à côté de l’aéroport pour envisager la suite…l’Australie!

A tout’

J164 : Cambridge

Aujourd’hui est une journée calme. C’est notre dernière journée pleine avant de rendre le camping car.

Nous avons fait un petit tour dans cette petite ville à l’ apparence très riche. Il y a des campus universitaires dignes des plus grandes universités anglaises. C’est très sympa. C’est ce qui ressemble le plus pour l’instant à une petite ville européenne avec un vrai centre ville et pas uniquement un centre composé d’une zone commerciale.

Nous avons essayé de trouver des vélos de location mais autant c’est facile pour les adultes autant pour les enfants il n’y a vraiment pas beaucoup de possibilités… c’est vraiment dommage car beaucoup d’endroits s’y prêteraient bien.

A défaut de faire notre tour de vélo, nous faisons un tour du centre ville. Comme je disais très sympa. En plus c’est dimanche, donc tout le monde est zen.

Ensuite et pour faire un peu d’exercice, nous allons faire une petite balade dans un parc qui entoure un lac. C’est très calme et apaisant, le temps est magnifique et il fait bon!!! Ça nous change des derniers jours où vous avons eu froid. En fait le temps était bizarre, au soleil il faisait trop chaud le soleil tape vraiment fort ici. Et à l’ombre le vent frais perpétuel dans tout le pays nous glaçait…. donc on profite de ce petit moment printanier. 🙂

On remarque aussi qu’il y a beaucoup de drapeaux français dans la ville! Pourquoi? Parce que Cambridge est jumelée avec Le Quesnoy. Un village du nord est de la France. Vous allez me dire rien d’exceptionnel, dans tous les pays il y a des villes jumelées mais là l’engouement a l’air particulier et on ne peut pas dire que nous avons senti ce pays proche de la France et de notre culture. Hasard de plus dans notre voyage, nous tombons sur des affichages qui nous expliquent un peu ce lien et surtout qui nous expliquent également un peu la présence très fréquente dans ce pays si lointain de monuments et autres forêts commémorant les 2 guerres mondiales.

En fait, nous avons appris que des bataillons entiers de Néo-zélandais avaient été envoyés en renfort pendant les deux guerres. On imagine l’effort de guerre du Common Wealth demandé par le Roi Georges. (Au passage je vous conseille le film « le discours d’un Roi ». Magnifique). L’un des faits d’armes de ces bataillons est d’avoir libéré la ville de Le Quesnoy, d’où le lien fort avec cette ville du nord-est de la France. Comme nous sommes en novembre et l’armistice approchant, on comprend mieux les drapeaux et du coup aussi la présence de ces monuments à travers le pays. C’est assez surprenant pour nous car dans nos livres d’histoires nous n’avons toujours entendu parler que des Anglais, Américains et Russes évidemment. Ces colonies d’outre-mer britanniques sont peut-être les mêmes oubliées que les forces africaines issues des anciennes colonies françaises qui sont venues nous aider et qui ont participé aux deux guerres. Sujet à travailler!! 🙂

Au fait, en parlant de ce sujet des colonies nous avons fait une belle rencontre ce soir au camping. Un Maori, un local un vrai ! 😉 j’y reviendrai dans le billet d’humeur mais nous en savons un peu plus sur l’état d’esprit de ce pays et sur l’ ouverture très relative de sa population. Nous avons longuement parlé avec lui.

De retour au camping dans l’après-midi, classe pour Loulou et ensuite tennis! Après c’est rangement du camping car et lessive pour préparer le Check out de demain.

Ah oui point important ce soir c’est saumon néo-zélandais!! 🙂 alors clairement la viande ne nous a pas enchanté (bon ok on venait d’Amérique du Sud … ça n’aide peut être pas..) mais alors le saumon est juste excellent! C’est la deuxième fois que nous en prenons et le saumon frais local est un régal. Aussi bon qu’un bon morceau de viande!! 🙂

A tout’

Cambridge en NZ hein!! Pas en Angleterre 😂 c’est quand on voit des noms comme celui ci que l’on comprend l’influence de l’Angleterre en NZ 😉

Ce matin on se bouge pour partir à 10:00 du camping (oui on a pris la bonne habitude de prendre le petit dej tranquille!!!) car nous avons de la route…eh oui nous devons commencer à rentrer tranquillement sur Auckland.

Nous nous rendons à deux heures de route de Taupo, à Waitomo caves. Des « caves » ce sont des grottes. Le paysage est digne de NZ, très vert, cette fois on est seuls sur la route!

Nous décidons d’aller visiter la plus impressionnante grotte selon les guides, la glowworms caves (la grotte de vers luisants).

En attendant l’heure de la visite nous prenons un petit sentier pour découvrir le point de vue de Waitomo. Il ne manque que vaches et moutons mais on est vraiment dans le pré! Bon, on les soupçonne d’avoir créé ce point de vue juste pour nous faire patienter! Pas grave ça nous occupe et c’est marrant.

Viens l’heure de la visite. Aucune photo ne peut être prise…😡 alors vous n’aurez pas grand-chose à vous mettre sous l’œil. Ceci étant la grotte de la Salamandre de Mejannes-le-clap est bien plus jolie et bien plus proche! Nah! Donc allez y!

Donc pour les photos, j’ai quand même pu prendre quelques photos de l’extérieur et surtout des photos de cartes postales que nous avons achetées dans le magasin.

Ah oui parce que leur raison pour ne pas prendre de photo c’est que c’est dangereux pour nous. On ne fait pas attention et après on se cogne. Non mais ils nous prennent vraiment pour des idiots… c’est certainement plutôt pour vendre les bouquins de photos dans leur magasin à la sortie…

On se balade dans la grotte avec un guide pendant une petite demie-heure. Honnêtement aucune explication n’est fournie (oui ça m’arrange je ne comprenais rien!) ce n’est que du commercial…je vous l’avait dit on est aux USA…trop d’infos tue l’info alors chut ☺️.

En même temps pour apprendre que lorsque la grotte a été ouverte au public, ils donnaient des morceaux de stalactites en guise de souvenirs…en effet il vaut mieux se taire! Ils ont arrêté parce qu’ils se sont rendus compte que le stalactite ne se formait pas aussi vite… pas de commentaire.

Bref, on voit des stalactites, des stalagmites, ce n’est pas très profond. Vraiment rien de fou. Ce qui fait la particularité de cette visite ce sont les vers luisants.

Il y a de l’eau dans cette grotte qui attire un certain nombre de bestioles que les vers luisants apprécient pour leur repas! Du coup ils sont présents par milliers. C’est très amusant car nous terminons la visite par une mini balade en bateau (et en silence!) dans l’obscurité pour admirer les milliers de vers luisants sur les parois! C’est vraiment très sympa et surtout très singulier de pouvoir voir ce plafond recouvert de lumières!

On a fermé la bouche car on n’avait qu’une trouille…qu’ils tombent sur nous car parfois ils bougeaient 😂😂😂 Ils font des toiles comme les araignées!

Une dernière photo d’un totem pour rappeler que nous sommes en terres Maori.

Bon on n’a pas vraiment envie de traîner dans ce coin perdu donc direction la banlieue d’Hamilton (sur le plan ça a l’air d’être une ville de taille moyenne), pour avancer sur notre route et tenter de trouver un camping sympa pour les deux dernières nuits .

J’avoue qu’on va dans une chaîne de camping vraiment sympa, avec des terrains de sport et des jeux pour Louis, vraiment chouette.

On en trouve un à Cambridge, a 135 kms de l’aéroport d’Auckland. Il y a peu de monde c’est parfait!

Il est déjà 17:00 donc Louis se met à travailler et ensuite les garçons vont jouer au tennis. Oui on essaie d’entretenir la forme…!

Ensuite douche et repas, ce soir gratin de courgettes avec du riz!

Allez je m’y mets alors à tout’

J162 : Taupo

Pour le bien-être de tous, on est restés 3 nuits dans le même camping et c’est pas mal du tout!!!

Quand on revient de balade on a presque l’impression de rentrer dans un lieu connu, un peu « à la maison ». Louis est ravi car il a sa liberté pour aller jouer comme il veut.

Donc aujourd’hui est une journée cool c’est-à-dire pas de route et pas de rando.

Ce matin on se lève tranquillement, Louis joue un peu et travaille ensuite. On essaie d’avancer au maximum car en Australie il ne pourra pas beaucoup travailler.

Puis direction le centre ville pour aller manger un fish and chips. Oui la NZ c’est un peu l’Angleterre et beaucoup les Etats-Unis mélangés…(Fred reviendra sur tout ça dans son mythique billet d’humeur!!!) donc avec McDo et Birger King même dans les trous les plus paumés…et des fish and chips!!

Mais bon le fameux fish and chips c’est rigolo! En plus il était excellent! Vraiment le poisson était très dense, très frais, c’était un régal. Petit plus, le fish & chips est servi comme dans les pubs et fast food dans la campagne anglaise! 🙂

Il faut au moins leur reconnaître ça ici…ils ont un très bon poisson!

Ensuite nous allons faire quelques courses et retour au camping.

Temps calme…je vous l’avais dit, journée repos! On est tous fatigués, vous avez compris que la NZ n’est pas vraiment notre coup de cœur…donc cette journée permet de couper un peu. Par chance le soleil est avec nous (bon le vent aussi donc pas de piscine car Louis commence à tousser…!).

Louis joue et travaille un peu, puis il est déjà l’heure de préparer le repas.

La journée est vite passée malgré tout!

Ah aujourd’hui 1er novembre est une sorte de 21 juin pour nous…c’est le début de l’été! Il y a des fêtes dans les villes…alors comment dire qu’avec tout juste 14 degrés on a du mal à se croire en été…hum hum 😂 mais comme on a de la chance, de notre lit (véridique!) on a juste eu à ouvrir les rideaux pour voir un feu d’artifices!!! C’est ça la classe 😊

A tout’